jeudi 31 mars 2005

La poussée de boutons

Il y a un an pour boire un café, vous alliez soit au café du métro soit au café de la place, à deux pas du Monop, du métro ou du boulot.
Trois petits noirs bien serrés et un carré de chocolat plus tard, nous voici avec le phénomène Starbucks et une poussée de boutons qui ferait même peur à une ado peu chanceuse.
Berlin et New york déjà domestiqués par les marchiattos et autres lattes over-sucrés, c'est le tour de la capitale française de se faire happer par le café américain ( oxymorique?). Paris cède enfin (après une résistance digne de De Gaulle) aux oeillades lubriques de la nymphe sur fond vert.

D'un côté nous avons les addicts qui s'abreuvent de café pour imiter Carrie et de l'autre les détracteurs qui ne voit là dessus qu'une nouvelle hégémonie américaine.

Et puis hier soir une petite grisée de 75 ans soulève sa jupe bleu ciel et urine fièrement sur la devanture du Starbucks odéon.

À votre avis: Message militant ou incontinence malheureuse?

mercredi 30 mars 2005

L'escalator de la mort

Tous les matins je prends le métro pour aller au boulot ( logique jusqu'ici ) et pour accéder à la station, j'empreinte une superbe galerie commerçante. Je passe devant la très belle vitrine de TATI, je traverse une allée et descends quelques marches pour enfin les voir: les escalators.
Ce matin l'air fringuant avec ma jupe et mon ipod dans les oreilles, j'ai failli me tuer... ils avaient changer le sens des escaliers mécaniques.

Vous croyez que les mecs qui mataient la vidéo au-dessus de moi se seraient poiler jusqu'à midi ou jusqu'à quatre heures?

mardi 29 mars 2005

Un dimanche à l'infini?

Je ne sais pas vous, mais moi ce matin j'avais vraiment pas envie de sortir du lit.
Pas envie d'aller bosser, pas envie d'aller me doucher, pas envie de me poser la fatidique question: quel top H&M avec mes Asics tiger noires?

Pas envie, envie de rien?

Est-ce n' avoir envie de rien que de vouloir rester dans son lit comme les deux jours précédents, à ne rien faire que s'assoupir par période de 35 minutes devant De Caunes et Garcia?
Est-ce grave docteur de se réveiller de mauvais poil malgré d'énormes rayons de soleil sur le parquet?
Cette monotonie mélancolique est-elle née de ces jours chômés?

Passer le cap du "aller-je-me-bouge", la journée peut-elle prendre un nouveau tournant? Le pourcentage de réussite d'une journée mal commencée est-il supérieur à la moyenne?

je panique: en suis-je la seule maîtresse?

lundi 28 mars 2005

Horoscope

BÉLIER
Évitez le shampoing dans vos yeux.

TAUREAU
Pensez d'abord, agissez ensuite.

GÉMEAUX
Il n'est jamais trop tard pour réparer vos erreurs.

CANCER
Restez calme même si c'est difficile.

LION
Regardez où vous marchez.

VIERGE
Arrêtez de dormir chez les autres.

BALANCE
Pensez au sport.

SCORPION
rincez vous les yeux.

SAGITTAIRE
Keep quiet.

CAPRICORNE
Côté sexe, surtout foncez.

VERSEAU
Laissez vous aller c'est bientôt l'été.

POISSONS
Calmez vous sur le chocolat.

dimanche 27 mars 2005

l'éloge de la paresse

Quand on est célibataire, pire que les dimanches, les dimanches précédents les jours fériés sont des îlots de paresse comme il en existe peu. Entre le chamalow et la guimauve, juste là où quand on y pose le pied on en sort plus.
Le réveil ne sonne pas, le dejeuner est remplacé par un petit déjeuner tardif et la journée se déroule paisiblement soit au fond de son plumard devant un DVD quelconque soit sur le balcon avec un thé blanc du japon.

ni portable
ni douche rapide
ni maquillage
ni sèche cheveux
ni métro
ni collègue


aucun repère sinon celui de l'ennui qu'on déguste puisqu'il nous appartient.

jeudi 24 mars 2005

boring or not boring?

L'ennui n'est pas un luxe réservé aux fonctionnaires, aux blondes et aux stagiaires. Personne n'est à l'abris d'un baisse de tension ou d'un téléphone qui résolument ne sonne pas ( vérifiez au cas où la prise) et quand on doit faire acte de présence souvent le temps devient notre pire ennemi...

Parce que s'ennuyer au bureau c'est pire qu'être à la plage sans soleil ou rue st-Honoré sans sa gold, voici quelques plans de secours à utiliser uniquement en cas de dépression:

1- Apprendre par coeur les pages "Transport amoureux" de Libé.
" Toi, brune. Moi, brun. tu as vomi sur mes chaussures à Rambuteau. Une vie à deux?"

2- Compter une à une les bulles de son coca.

3- Tailler tous les crayons à papier du bureau

4- Taper " Amour" dans Google et lire toutes les pages trouvées. Rédiger ensuite une fiche de synthèse.

5- Créer son Blog?

mercredi 23 mars 2005

le oui, le non et l'eau tiède.

Si la réponse au futur référendum reste encore confuse, la directive Bolkestein elle par contre, a mon NON absolu.
Ultralibérale et à la lisière de l'illégale, elle propose entre autres le boom du travail au noir et atrophie bon nombre de droits du travailleur.
En gros un employeur aurait le droit grâce à cette directive de payer un salarié polonais avec les normes en vigueur dans son pays: la conséquence directe étant une forme moderne de la délocalisation. Adieu le SMIC, Adieu les 35h.
Avec une main d'oeuvre à moindre coût et docile, qui embauchera un français syndiqué et payé 7e de l'heure?

Le tsunami chinois faisait déjà frémir les ouvriers et entreprises françaises. Devra-t-on dorénavant se caindre au sein même de l'Europe?


Lire les 200 pages de la constitution européenne

mardi 22 mars 2005

l'intéraction érotique

Depuis plusieurs jours, sur le bureau de ma collègue trône un livre rose dont le titre fait sourire tous ceux qui passent devant:
Rêves et fantasmes érotiques de Christine Benoit

Entre Freud et Sade, entre " Amour, Gloire et beauté" et "l'auberge des plaisirs" ce bouquin se veut complice de nos pensées les plus intimes...

Soyons en ce mardi gris interactifs et partageurs:
Racontez donc moi vos rêves érotiques les plus torrides...je les décrypterais avec Christine...

lundi 21 mars 2005

Des noms d'oiseaux

Mon entourage subit péniblement et souvent à contre coeur mes maux du samedi matin, quand pour X raisons à l'accueil de Monop', je me fais traiter de "pute", ou d'"imbécile".
Je suis Hôtesse d'accueil: Je reçois des plaintes, je résous des problèmes, je renseigne et j'aide. J'essaye de garder le sourire et d'être aimable même s'il ne s'agit pas pour moi d'un emploi de carrière. Des fois c'est impossible.

Libération offre aujourd'hui en cahier central une thématique sur les injures portés aux personnes qui travaillent dans le service. ( téléopérateurs pour ce qui est de l'article)
On y découvre des témoignages insolites et souvent effrayants.
On m'a dit samedi que je n'avais qu'à pas faire ce métier. Et si Sarkozy proposait une amende pour incivilité?

Je retiens que "La poste" encourage ses employés à porter plainte contre ceux qui oseraient les insulter. Je note qu'un malpoli a même eu 1000 E d'amende. Je note que mon entreprise vote plutot l'étiquette " le client est roi" alors qu'elle n'offre que la soumission de ceux qui font vivre l'entreprise et pas beaucoup plus de services et de solutions.

Les clients devenus des enfants-rois gâtés et capricieux auraient bien besoin d'une petite fessée.

Horoscope

BÉLIER
Tentez une reconversion.

TAUREAU
Foncez tête baissée!

GÉMEAUX
Ne rêvez plus, agissez avant qu'il ne soit trop tard.

CANCER
Ne vous laissez plus faire, vous méritez mieux.

LION
C'est le moment: misez sur l'artistique.

VIERGE
Est-ce la peine de s'installer dans des situations à risques?

BALANCE
Ne vous laissez pas avoir par la routine.

SCORPION
Evitez de trop parler.

SAGITTAIRE
Restez Zen

CAPRICORNE
Côté argent, freinez un peu.

VERSEAU
Laissez vous aller c'est le printemps.

POISSONS
Lire pour se détendre un peu?

samedi 19 mars 2005

5 minis conseils de printemps

C'est le Printemps: ma plante verte bourgeonne sur le balcon ( signe extérieur de beau temps)


1. On conjugue les fraises avec du vin blanc. ( bordeaux sec)
2. On mise sur l'alliance du gris et du rose tendre. On mise sur la tendresse.
3. On se fait une désintox au Kiwi. La cure dominicale du Kiwi toutes les trois semaines.
4. On débranche la Télé, on se prend un abonnement "je lis du Tchekhov sur le balcon"
5. On tombe amoureux à heures précises. ( Moi, ce matin c'était à 11h )

vendredi 18 mars 2005

Le méchant petit Nicolas

On pensait que le 21 avril n'était qu'un mauvais rêve cotonneux. Que la justice sociale concordait tellement avec la justice de l'homme qu'il ne se pouvait qu'on revienne sur des acquis propres à notre évolution.
Mais voilà que "la France des patrons" tente désespéremment du haut de ses 160 cm de sonner le glas d'une époque où on pouvait espérer une société solidaire à défaut d'avoir une société égalitaire.
Si le président du MEDEF est un abrutis médiatique, on pensait au moins que par soucis d'éléctorat le petit Nicolas allait éviter de tenir des propos si Le pennien.
Puisque apparemment dorénavant, on est chômeur parce qu'on le décide, je me demande quand la peine de mort va être réabilitée et quand on va finir nos phrases par " God bless France".



A la convention sociale de l'UMP, il a plaidé pour la fin du contrat à durée indéterminée.

Par Thomas LEBEGUE dans "Libération" du vendredi 18 mars 2005


" Adroite, toute ! En concluant la première convention sociale de l'UMP, qui s'est achevée hier dans les sous-sols de l'Assemblée nationale, Nicolas Sarkozy a durci le ton. Il a fait plusieurs propositions susceptibles de renforcer les contingents de manifestants qui ont défilé ces dernières semaines. La plus spectaculaire concerne la fin du contrat à durée indéterminée (CDI), jugé «trop rigide» par le président de l'UMP et par Ernest-Antoine Seillière, le président du Medef, qui s'était exprimé dans le même sens quelques minutes auparavant. Posant la première pierre du «programme législatif de 2007», Sarkozy a proposé d'instaurer rapidement un «contrat de travail unique», sorte de CDD à rallonge qui ressemble comme deux gouttes d'eau au «contrat de mission» retoqué par le gouvernement. «Jamais le droit du travail n'a été aussi protecteur, et jamais les salariés n'ont eu un tel sentiment de précarité. Il est temps de sortir de ce système perdant-perdant», a-t-il lancé devant une salle où les ultralibéraux du parti (Alain Madelin, Hervé Novelli, Serge Dassault...) tenaient le haut du pavé.

RMistes. Décidé à parler «sans tabou» (lire ci-contre), Sarkozy s'en est pris ensuite aux bénéficiaires des minima sociaux. Il a encouragé le gouvernement à «poser des limites et des obligations» aux chômeurs qui «doivent être davantage incités à reprendre un emploi». Les services de l'ANPE étant à ses yeux déficients, il a plaidé pour une privatisation du marché de l'emploi : «Il ne faut pas hésiter à recourir à des sociétés de placement rémunérées aux résultats», a lancé le président du conseil général des Hauts-de-Seine qui, dans son département, a déjà mis cette méthode en oeuvre pour permettre aux RMistes de retrouver un travail. Au passage, il n'a pas résisté au plaisir de se payer la tête des manifestants de ces dernières semaines «qui défilent pour défendre un emploi qu'ils ont déjà». Succès assuré auprès des militants UMP. Dans la même veine, il a proposé de «mieux payer les fonctionnaires»... quand ils seront moins nombreux. Si un départ à la retraite sur deux n'est pas remplacé dans la fonction publique, il a estimé que les «gains de productivité» réalisés pourraient aller pour moitié à la hausse de salaire des fonctionnaires, tandis que l'autre moitié serait dévolue à la réduction des déficits.

Primes. Pour mettre un peu de liant social dans sa sauce libérale, l'ex-locataire de Bercy a aussi proposé de mieux partager les profits records réalisés cette année par les entreprises. Plutôt que de relancer l'intéressement, comme l'avait suggéré la veille Thierry Breton, il a plaidé pour que des «primes exceptionnelles» soient versées dès maintenant aux salariés, avec une fiscalité aussi avantageuse que celle sur les dividendes versés aux actionnaires. Mais pour gagner plus d'argent, le nouvel idéologue de l'UMP appelle surtout les Français à travailler davantage. Pour corriger ce qu'il appelle la «gabegie des 35 heures», il a conseillé au gouvernement de réduire les charges salariales patronales qui «pèsent» sur les heures supplémentaires. N'en déplaise à la «dame de Lille», Martine Aubry, accusée d'être la principale responsable de la stagnation du pouvoir d'achat.

Voilà donc la France rêvée de Sarkozy, une «France de propriétaires» où chacun posséderait son chez-soi, où les exclus seraient priés de rejoindre instamment le secteur productif, où les fonctionnaires seraient moins nombreux et plus productifs, et où le code du travail s'adapterait aux besoins de la compétition économique. Comme l'a dit Ernest-Antoine Seillière en quittant la convention sociale de l'UMP : «Le Medef est toujours content de voir une gauche qui comprend et, surtout, une droite qui ose.»

mercredi 16 mars 2005

Qui es-tu toi le bobo?

La couverture du TECHNIKART du mois de mars m'a bien fait sourire par son cynisme et sa dérision. Décryptage d'une icône modernisée.

Une oreillette à droite ( Delarue VS Nokya) le regard décisif, le bouc soigné et le costume N&B: Lénine semble méconnaissable.
Dans la poche de son burberry noir dégriffé (of course) un exemplaire de Libé avec à coup sûr Sartre en UNE, en guise de marteau un poireau et de faucille un ipod ... La tenue Bobo oblige.
Mais le petit détail qui tue et qui fait vraiment Lafayette VO c'est le badge sur le revers de la veste: FUMER TUE ( et non fumer tout comme j'ai failli l'écrire).

Parce que le bobo:
il s'intéresse à la nature et à l'écologie (le poireau)
Il est à la mode mais pas trop ( ipod mais pas mini)
il est sur-joignable (oreillette)
il fait attention à sa santé (badge)
il bosse pour payer ses impots ( costume noir + imper )
mais il est free minded ( sans cravatte mais la chemise blanche, la barbe mais pas trop: le bouc )

Une nouvelle espèce en voie de surpopulation.


à voir et à lire:
technikart.com

mardi 15 mars 2005

caramels, bonbons et chocolats

Ils me stressent tous ces magazines féminins. Voilà c'est dit.
On est à peine sortis de l'hiver cotonneux que le refrain printanier sort son museau et nous propose une lecture variée et variable:

ELLE: SPECIAL MAIGRIR
BIBA: Mincir un bon coup! c'est dur mais ça marche à coup sûr!
VERSION FÉMINA: Minceur le bon timing!

Ils font exprès ou bien?

Parce qu'en plus ils sont hyper marketing:
Perdre deux tailles en deux semaines: RENTREZ ENFIN DANS VOTRE ROBE VERSACE ACHETÉE EN SOLDE (et qui bien sûr ne restait plus qu'en 36)
- 4 KILOS avant l'été: Et pavanez-vous avec le nouveau bikini adidas feat Stella Mc Cartney...

et bien moi tant pis j'm'en fous je choisirais le maillot 1 pièce noir et or de la collection Stella Adidas...

y a pas de raison:
Rondeurs rayonnantes comme dirait Dove.

lundi 14 mars 2005

petites culottes et vieilles dentelles

Dans un coin de l'arrêt de bus en allant chez mon kiné, reposait en paix de la lingerie féminine.
une culotte en satin turquoise entourée de dentelle blanche et un soutien gorge bleu marine en coton, négligés et enroulés sur le sol.

Que faisait donc là cet ensemble?

Hypothèse 1 : en se rendant à la laverie automatique la culotte a sauté, le SG l'a rejointe et ils attendaient le bus pour rentrer à la maison : SALES

Hypothèse 2 : Hier soir vers 4h du matin alors que les parisiens de l'avenue Rapp rêvaient de l'érotique de M6, une jeune femme s'est deshabillée sous l'effet d'une drogue illicite et a déambulé le long de l'avenue en chantant "le lundi au soleil" ( visiblement exaucée)

Hypothèse 3 : Impatients et excités, ils ne se sont pas retenus et ils ont baisé comme des sauvages sur le vague siège de l'arrêt de bus. Elle a tout simplement oublié ses affaires tellement l'orgasme était grandiose...( rha ces jeunes!)

Hypothèse 4 : Julie 24 ans s'est offert un nouvel ensemble Aubade avec la paie de son ex. Trop impatiente elle l'a essayé là derrière l'affiche de " Tout pour plaire" et c'était tellement joli que bah euh l'autre il servait plus à rien...

vendredi 11 mars 2005

je préfère quand tout va bien

Ricoeur avait surment raison. Etre soi-même avec autrui ne relève pas de l'anodin mais de la construction.
Accepter d'être soi avec soi et devant les autres surtout: nouvelle étape dans ce procès de soi et d'autrui.
Ca semble anodin et pourtant.

À l'usage de tous:

"Le dialogue intérieur que nous entretenons avec nous-mêmes est ce qui soutient notre ego, nous permet de savoir qui nous sommes ou qui nous voulons être. Il consiste en des commentaires sur ce que nous vivons ainsi que sur nos émotions ressenties.
Il existe différentes façons de s'entretenir avec soi-même. On peut enjoliver les choses et se bercer d'illusions. Cela dispense d'agir et de progresser. On peut aussi pratiquer l'autocritique acerbe. On peut aussi pratiquer l'une ou l'autre forme en étant trop complaisant sur certains point et trop critique sur d'autres. Enfin, on peut faire barrage à son dialogue intérieur et devenir, si on réussit trop bien, un inconnu pour soi-même."

Demain, on pensera soi.

mercredi 9 mars 2005

Zoo

Pour le plus grand plaisir de l'espèce humaine, nous vivons encastrés dans des catégories plus ou moins heureuses, déterminées par notre sexualité, nos vices, nos engagements politiques...
Sommes-nous alors devenus des "étiquettes Bergsoniennes"?
Après avoir entendu parler d' "amis altermondialistes", je me suis penchée sur la question et ai déterminé quelques catégories dans lesquelles, je suis sûre, vous vous retrouverez sans difficulté...

ma copine artiste
mon copain homo
ma copine célibataire
mon copain écolo
ma copine sportive
mon copain fétard
ma copine toxico
mon copain geek
ma copine nympho

mes amis altermondialistes...
Si c'est pas malheureux d'avoir l'esprit si étriqué...

mardi 8 mars 2005

Femme (s)

Il est impossible d'imaginer ne plus lutter.



"La femme a le droit de monter à l’échaffaud, elle doit avoir également le droit de monter à la tribune


Les mères, les filles, les soeurs, représentantes le la Nation, demandent d'être constituées en assemblée nationale. Considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de la femme, sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d'exposer dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de la femme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs, afin que les actes du pouvoir des femmes, et ceux du pouvoir des hommes pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés, afin que les réclamation des citoyennes, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution, des bonnes moeurs, et au bonheur de tous. En conséquence, le sexe supérieur en beauté comme en courage, dans les souffrances maternelles, reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Être suprême, les Droits suivants de la Femme et de la Citoyenne. "

1791

Olympe de Gouges ( 1748-1793)



Merci.

Horoscope

BÉLIER
Attention aux marches dans le métro!

TAUREAU
Cédez devant la tentation!

GÉMEAUX
Oui, c'est le moment de tout avouer.

CANCER
Profitez du mardi pour préparer le mercredi.

LION
Ne baissez pas les bras devant l'adversité.

VIERGE
Evitez de manger trop salé.

BALANCE
On a tous nos passages à vide, ne dramatisez pas.

SCORPION
Prenez le temps de souffler un peu.

SAGITTAIRE
Negociez et attaquez avant qu'il ne soit trop tard.

CAPRICORNE
Rien à signaler. Calme blanc.

VERSEAU
Evitez le contact avec le sexe opposé.

POISSONS
La communication apaise souvent, résout toujours.

lundi 7 mars 2005

Va, Vis et Deviens

Je lisais ( oui encore) le journal dans le métro, de la musique dans les oreilles. Et puis tout d'un coup un homme d'une soixantaine d'année se tourne vers moi et me demande avec un sourire légèrement étranger " Les nouvelles sont bonnes?"
Instinctivement, je décroche un sourire et répond "oui".
Suis-je une si grande optimiste pour que la première réponse qui soit sortie de ma bouche soit "oui" ?
Surtout en lisant le journal, comment peut-on dire que les nouvelles soient bonnes? Elles ne le sont jamais.
Je me demande d'ailleurs s'il s'agit d'un accord tacite entre les journaux et les nouvelles, pour que toujours quand je sors ma tête du journal à la gare St Lazare pour changer de ligne, je me demande comment il est possible d'encore espérer quelque chose...
Mais voilà, malgré l'assassinat de l'agent secret italien par les américains, malgré la mort tragique du SDF hier à St michel, malgré le froid meurtrier...j'ai dit "oui"...Mais les nouvelles étaient-elles bonnes?
J'ai passé un WE dans l'ensemble moyen qui s'est fini cramoisi dans une pizza ordinaire.
j'ai passé la nuit à rêver de personnes désagréables et de situations gênantes.
je me demande depuis quelques jours dans quelle mesure je peux continuer à faire dans l'éphémère, dans l'inaccompli, dans le mesuré.

Et pourtant les nouvelles sont bonnes. Oui.

Un film sur des juifs éthiopiens en salle le 30 mars s'intitule: " Va, vis et deviens".
Alors si pour certains, il peut encore être le cas de " vivre et devenir"... donc oui, peut-être.

Va, Vis et Deviens

dimanche 6 mars 2005

Pussy cat

Il était une fois l'épilation.

Épilation des jambes, des aisselles puis vint ensuite le maillot. Les praticiens ont bientôt dévié vers les zones pileuses du visage: sourcils et bien entendu moustache pour les moins chanceuses.
Puis l'industrie du porno a vite fait la promotion d'une nouvelle pratique épilatoire révolutionnaire: Alors mademoiselle, on vous fait la totale aujourd'hui?
De plus en plus sollicitée l'épilation du pubis appelée également "la totale" ré-jouit les hommes.
Cet engouement fait-il appel à un désir inconscient de pédophilie ou de pornographie?
"La totale" fait-elle référence au pubis intact et lisse des filles de moins de 11 ans ou aux plantureuses nymphes qui habitent les films pour adultes?

La question est posée...

vendredi 4 mars 2005

un président, une président?

Ce matin, comme tous les matins presque, je lisais "Métro".
Un article sur DJ chloé, un autre sur l'anorexie de Madame la princesse d'Espagne, un autre sur la F1 ET ...
une analyse assez étonnante sur la place de la femme dans la vie politique.
(Évidemment jour de la femme oblige)
Métro titre ainsi : 85% des français pour une femme à l'Élysée...( alors que Libé propose Raffarin en UNE depuis deux jours)
Quelqu'un serait-il assez fou pour croire en la véracité de ce sondage sur-réaliste! entre 7 et 12% de femmes dans la politique et soudainement plus de 8 français sur 10 en voient une présidente!

Il serait bon de rappeler que pour pouvoir avoir une présidentE, il faudrait déjà qu'il y ait suffisamment de femmes à des postes élevés ( et notamment en politique) or il s'agit encore d'un problème que ne souhaitent pas régler bon nombre de dirigeants machistes.
Il serait bon aussi de rappeler que le poste de président de la république rime avec celui de chef des armées et qu'il n'y a pas si longtemps, tous pouffaient de rire lors de l'élection de Madame Alliot-Marie à un poste disait-on très ( trop? ) MASCULIN.

Trop de femmes encore sous-payées, sous-employées et pourtant sur-diplomées...

Charité bien ordonnée commence par soi-même c'est ça?

jeudi 3 mars 2005

Place Colette

On a beau sortir le sac Vanessa Bruno, les bottes pointues, le gloss pailleté et l'air dubitatif chez Colette si on sort pas le porte feuille FENDI et les écouteurs blancs immaculés, on a l'air d'un extra-terrestre.
On nous suit du stand Stéphane Marais au Bar à eaux, de l'expo Jacobs aux écoutes ipod.
On nous regarde un peu de travers quand on piétine au lieu de se frayer un chemin, quand on s'extasie devant le prix des tshirt customized ( 99E le TS, à ce prix, est-ce bien la peine de mettre un prix psychologique?), quand on se marre devant la énième jupe frou-frou et qu'on rêve de pouvoir un jour se payer le luxe de s'offrir des escarpins Christian Louboutin.
( je sais, je suis MA-TÉ-RIA-LISTE)

Après cette escapade dans le monop trendy de la rue st honoré, je me suis demandée s'il s'agissait d'une méprise ou bien si vraiment j'étais une nippone déguisée en frenchy...

.

mardi 1 mars 2005

Having time

Il n'y a pas si longtemps une pub pour je-ne-sais-plus-qui affirmait que le véritable luxe résidait dans "l'espace".
On pensait bien évidemment à nos espaces urbains ( RATP-SNCF-BUS & co), aux paysages ruraux ( la plage sans voisins imposants et bébés bruyants) et à nos "home sweet home" ( 20 m2 WC sur le pallier contre 600m2 dans le VIII°, pas vous? ).
Un luxe presque japonais, un rêve de no limit, de fraîcheur aussi sans doute...
Dorénavant le luxe pour beaucoup c'est le temps...sujet de disputes continuelles ( droite/gauche) et de rêves incessants...

Le temps de faire ce qu'on doit faire, de faire du sport, de manger, de se cultiver, de faire les courses, d'emmener les enfants à l'école, après avoir déposer les clefs chez la gardienne en passant par la boulangerie pour le 16h...

Et surtout le temps pour soi... souffler, dormir, buller, ( tricoter why not?) lire une BD ou un magazine en commençant par l'horoscope...le temps pour se faire une coloration, un peeling, pour ranger les armoires, virer les vieux TS limés...
Le temps de voir ses amis, et ceux qui le sont moins. Le temps de se prendre la tête sur la jupe grise ou le pantalon en organza...
Le temps pour tout, qui finalement à trop vouloir le rentabiliser devient le temps pour rien...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...