dimanche 31 décembre 2006

Que me reste-t-il de 2006?

31 Décembre.
Dernier jour de 2006.

Quel a été l'événement auquel je pense immédiatement quand on me dit 2006?
Bizarrement, je pense spontanément au match France/Italie et à la 107e minute.



Si je réfléchis un peu plus longuement, il y aussi l'audition télévisée du livide juge Burgaud et le visage souriant d'Ilan Halimi: plusieurs jours à l'ouverture du journal puis complètement oublié. Parce que l'actualité avance et ne se retourne pas.


mercredi 27 décembre 2006

Par pendaison

La cour d’appel du Haut tribunal pénal irakien vient de confirmer le verdict d’exécution de Saddam Hussein prononcé le 5 novembre dernier. Il doit être pendu sous 30 jours.


Au nom de la démocratie, parce que la peine de mort n'est qu'un acte de barbarie, parce qu'elle est une violation des droits humains, parce qu'elle est l'apanage des régimes autoritaires, je m'insurge contre la pendaison de Saddam Hussein.

Sans minimiser les crimes qu'il a commis et la cruauté dont il a fait preuve.
Sans oublier les victimes de ce tyran; les kurdes mais aussi les irakiens.





l’Irak applique aujourd’hui les méthodes iniques du régime de Saddam. Ce n’est pas ainsi que la paix civile et l’Etat de droit s’imposeront en Irak, bien au contraire. (...) Même si cette décision relève de la justice irakienne et de ses protecteurs américains, ne nous voilons pas la face : c’est la justice et le droit internationaux qui subissent là un échec cinglant. L’exécution d’un des grands criminels de l’histoire est un affront à la communauté internationale qui a renoncé, elle, à condamner à mort les auteurs de génocides et de crimes contre l’humanité. Michel Taube
source http://www.abolition.fr/ecpm/

mardi 26 décembre 2006

James Brown est mort. Et alors?




James Brown est mort dans la nuit du 24 à 73 ans.




Après s'être proclamé lui-même parrain de la soul et créateur du Funk, dansé nuit et jour, après avoir sniffé à s'en décoller les sinus toutes les cocaïnes du monde, après avoir frappé sa femme et dormi maintes nuits en prison, après avoir enflammé des salles entières avec des tubes gigantesques, inventé des chansons éternelles, ému des millions de personnes...


Robert Altman et Philippe Noiret sont décédés, il y a peu.
J'en profite pour saluer ces trois génies et souhaiter à James d'immenses et orgasmiques Crack Parties avec Jimi au Paradis.

vendredi 22 décembre 2006

This is provocation

On ne remarque jamais assez les stratégies employées pour nous déresponsabiliser de nos propos.
L'autre soir, une amie organisait une soirée avec les copains de son mec. Le brassage culturel, non merci, mais il faut bien quelque fois faire des exceptions. Après une très passionnante conversation sur le grand oral de l'ENA, sur le concours de l'ENA, sur qu'est-ce qu'être un énarque puis Sur Sciences-Po Paris; la discussion se pose sur Eric Zemmour, journaliste politique au Figaro. L'auteur de Premier sexe : un bouquin crasseux qui donne la gerbe.

Ce livre(?) abjecte sur la "féminisation" de l'homme et ses conséquences gravissimes sur le monde "tente" d'écraser 50 ans de féminisme échevelé et prône le retour de la femme dans sa cuisine Mobalpa. Bref, inutile de perdre du temps et de faire de la pub à ce ramassis de bêtises....
J'explique rapidement à ma voisine de canapé de qui il s'agit, quand un certain futur énarque lance "mais ce n'est que de la provocation"...

Que de la provocation?

La provocation permettrait alors à quiconque de dire les pires choses sans être inquiété parce que " ce n'est que de la provoc". Rien de bien grave alors...
Le Pen, Staline, Hitler, Pinochet, Dutroux: que des provocateurs?

Ah bah ça va alors, on peut allez dormir sur nos deux oreilles...

jeudi 21 décembre 2006

Présentation de rubrique

Le Vestiaire
(Un peu de piquant dans votre garde-robe)

Les tendances du moment décryptées, des conseils éclairés, des rédactrices de mode échevelées, et des boutiques sensationnelles dénichées au quatre coin de la France...

Le Vestiaire de la croque madame idéale ce sont des entretiens pour comprendre en quoi l'habit fait le moine et mieux encore, ce qui habille le moine du moment.


Pas question ici, de chroniquer l'avenue Montaigne, de vous conseiller le cachemire avec une coupe de Moët ou de louer les charmes fièvreux de la fourrure...
Parce qu’après tout : que faire de la mode, si on ne peut pas s'emballer dedans?

samedi 16 décembre 2006

Fashion now?


Croque Madame mag a pris du retard, notre webmaster a explosé son mac.
Par la force des choses et parce que nous sommes des jeunes femmes pleines d'énergie, nous avons décidé d'ouvrir un blog pour présenter le making of du site.
On vient de se fixer sur le look du blog, il ne reste plus qu'à remplir les blancs. C'est là, que les choses se corsent.
Je dois écrire une présentation de ma rubrique (mode) et je sèche.
Faut dire qu'après 4H d'ancien français, c'est dur d'avoir un brin d'originalité.

Si vous avez des idées de jeux de mot avec Fashion, je suis preneuse!

mercredi 13 décembre 2006

Up! up! up!



Un girls band from Montréal qui fout la pêche bien comme il faut.
Loin des poupées glossées du R'n'B, les Pony up! surfent sur la mode pop et ses tee shirts verts pommes, sa frange, ses jeans bruts et ses converses. Un peu de bide par ci, un peu de décoiffé par là, les pony up! c'est des rockeuses pop lookées par H&M et qui balancent!
À écouter surtout en ces temps d'hibernation quand le métro est blindé de 7H30 à 9H30 et que vous en avez assez de sentir le café matinal de votre voisin.

Deux futurs tubes "What's free is yours" et " The truth about cats and dogs". Si seulement NRJ avait des oreilles...


Par contre, bon courage pour trouver un point de vente!

mardi 12 décembre 2006

Une situation inextricable

On attend devant la salle de cours et par la force des choses, on sympathise.
On s'assoit à côté pendant le cours et on discute cinq minutes devant le métro.
Les amitiés de fac presque toujours dessinée sur le même modèle ne durent jamais ( sauf exceptions) au delà des partiels et parfois heureusement.

Je me suis liée d'"amitié" avec une capésienne comme moi mais coiffée d'un voile. Ceux qui me connaissent savent à quel point ce symbole représente pour moi l'image de l'oppression masculine, mais j'ai fait fi de cette répulsion et j'ai commencé à discuter avec elle. De tout sauf de son voile, surtout de l'Ancien Français à vrai dire.
Puis tout d'un coup alors que je m'attendais à parler tranquillement du CAPES, elle s'est mise à me parler du complot des juifs de France à la tête bien sûr de la Sorbonne et .... de l'Algérie.
Superbes théories anti-sémites après 10 minutes de conversation...
Depuis j'essaye de ne pas croiser son regard mais ce soir, elle m'a attrapée devant l'amphi pour me révéler sa nouvelle théorie: Ségolène Royal est... sioniste. Et oui.

j'ai essayé de m'enfuir avec classe sans grand résultat. La prochaine fois, je tente une nouvelle technique.

À suivre...

lundi 11 décembre 2006

Le téléthon tue les cons

Quand j'étais bébé, ma mère travaillait chez une femme dont la fille était atteinte d'une myopathie. Elle s'appellait Aurélie.
Un grave dérèglement neuro-musculaire l'a clouait sur un fauteuil et rendait ses membres rigides et faibles en même temps. Je ne me rappelle de cette jeune femme que parce qu'elle est dans mon album photo.
Sur cette photo, contre toute attente, je suis dans ses bras, fière et souriante. Ma mère n'a pas eu peur qu'Aurélie me fasse tomber et me tue, elle lui a fait confiance.

Il y a quelques jours, j'entendais des personnes jugés que le téléthon instrumentalisait et stygmatisait un malheur aux dépends d'autres sûrement plus graves. Montrant ainsi du doigts les handicapés; comme si leur combat était moins légitime que les sidaiques, les tuberculeux et autres femmes-tronc.


Depuis quand existe-t-il une échelle de richter des malheurs?



(100 millions d'euros ont été promis à la recherche grâce au téléthon, alors même si on ne peut pas voir ses dessins-animés favoris pendant 24h, tant pis! )

dimanche 10 décembre 2006

Plutot à poil qu'en fourrure

Vous êtes belle dans votre manteau en fourrure.
Vous trouvez ça doux, chaud et très confortable.
Mais saviez-vous seulement que l'animal mort sur votre dos a été découpé vivant?
Non?


http://www.petafrance.com/fur-poil.asp

vendredi 8 décembre 2006

Une mentalité de concours

Depuis quelque temps, j'observe une petite blonde dans mon cours de "Composition Française".
Je l'avais remarquée, il y a quelques semaines quant avec sa voix très Neuilly sur seine, elle avait demandé à la prof si celle-ci était bien certaine que le vers du Moyen-âge était l'octosyllabe, alors qu'elle pensait que c'était le décasyllabe.
Puis vint ensuite sa théorie sur le structuralisme et ses références sur Mallarmé, de longues heures assise devant moi à la bibliothèque et son air hautain en me voyant bosser un bouquin de débutant en Ancien Français. Que m'importe son sourire pincé, je suis à l'aise dorénavant avec notre ami Bourciez.

Celle-ci, me suis-je dit dans mon for intérieur, elle est taillée pour le concours: 50% d'abnégation, 50% d'ambition pure. Elle t'écraserait bien les doigts dans la charnière de la porte pour que tu ne puisses pas écrire le jour J. Prête à râler si la prof stoppe son cours 5 min avant la fin et scotchée à son bouquin de rhétorique même pendant qu'elle croque son poulet-crudités.

Hier, cette fameuse blonde était à côté de moi et j'ai bien ri quand je l'ai vue sortir son Chateaubriand pour 5 minutes de pause. Elle a quelque chose de Guy Roux qui la rendrait presque sympathique.

jeudi 7 décembre 2006

Que faites-vous samedi?

A l'occasion du Téléthon 2006, les conseils de la jeunesse de Paris ont voulu s’associer à l’AFM (Association française contre les myopathies) en organisant un parcours relais solidaire à faire à pied, à vélo, en rollers ou en fauteuil roulant !






L’objectif de cette opération "Prenez le relais !" est d'informer et de sensibiliser le public aux questions du handicap et des maladies génétiques tout en créant du lien dans une ambiance de fête et de solidarité entre les participants. Venez vous aussi y participer, sans hésiter !


samedi 9 décembre 2006

Départ : 13h30 mairie du 18e (1, place Jules Joffrin)
relais 1 : 14h30 mairie du 10e (72, rue du Faubourg Saint-Martin)
relais 2 : 15h30 mairie du 3e (2, rue Eugène Spuller)
relais 3 : 16h30 mairie du 4e (2, place Baudoyer)
relais 4 : 17h30 mairie du 5e (21, place du Panthéon)
relais 5 : 18h30 mairie du 6e (78, rue Bonaparte)
Arrivée : 19h30 jardins du Trocadéro, 16e

Lifting



Pink Chantier(s) est passé en béta.
Alors on efface tout et on recommence.

ça fait du bien une nouvelle tête, non?

mercredi 6 décembre 2006

Au secours, j'ai 25 ans

Dans précisément 15 jours, j'aurai 25 ans. Je défends quiconque de m'offrir un chapeau.

Terriblement redoutés quand on atteint la vingtaine, les 25 ans sonnent définitivement un glas dans notre vie de jeune fille en fleur.
Catherinette ou pas, 25 ans c'est un quart de siècle. Et si on considère avec optimisme qu'on soufflera cent bougies dans 75 ans, on doit être honnête et se résoudre à cette conclusion: on a grillé 25% de nos cartouches.

Alors quoi? 25 ans, première ride? 25 ans, premier enfant?
Ma mère a mon âge avait déjà deux enfants, un mari, un boulot et un appart. Elle payait ses impôts et ne se préoccupait pas de perdre ses privilèges de jeunesse.

Parce qu'avoir 25 ans, c'est renoncer à une vie de semi-gratuité, détail important quand on se frotte encore aux bancs de l'université et qu'on ne jure toujours que par sa paire de converse et son sac à dos Eastpack.

Plus de carte imagine R, plus de compte jeune à la banque, plus de carte 12-25, plus de réduction au ciné et au théâtre.
Damned, la majorité financière serait donc à 25 ans?

Il va sans dire que j'essaye de noyer le poisson: 25 ans, c'est 5 ans qui sépare de la trentaine. Et la trentaine n'est-ce pas la seconde ride?

mercredi 29 novembre 2006

Vernies

Tout le monde me demande où j'ai trouvé mes sublimes petites ballerines à bout ovale vernies.

c'était là:



Rétro mod'
27 rue du Four, 75006
20 € alors évidemment c'est du plastique!

lundi 27 novembre 2006

Hooligans: entre vandalisme et nazisme

Vendredi, une jeune homme de mon âge est tué par balle à la fin d'un match de foot qui opposait le PSG avec l'équipe de Tel- Aviv.
Un fait divers qui a de quoi exciter les nerfs de la presse française grâce à un casting d'enfer: un policier antillais en civil, un jeune supporter israelien poursuivi et cent cinquante supporters néo-nazi en bombers et crâne rasé.

Le préfet de police avait classé le match au niveau 1 ( pas sujet à polémiques et à incidents) ce qui peut paraître étrange quand on sait qu'une partie de la tribune de Boulogne s'amuse à faire le salut Hitlérien lors de l'hymne national.
Ce n'était pas l'OM certes, mais c'était une équipe israélienne.
Je vous aide à faire le rapprochement que le préfet n'a pas fait: Israel= juifs ; Boulogne Boys/ Gavroches = néo-nazis.
On a séché les cours d'histoire à l'école, monsieur le Préfet?

La fin du match a été palpitante: des centaines d'abrutis décérébrés contre un jeune homme légèrement paniqué, un policier mi homme mi-zorro qui lui vient en aide, une arme et un macdo en guise de bouclier et quelques minutes après un mort par terre...

La presse se régale de vidéos amatrices et de photos prises par les téléphones portable des journalistes footeux présents un peu par hasard. On entoure de rouge l'arme du crime et le policier qui va avec, on montre les vitres du Macdo défoncées, la trace de sang qui reste sur le bitume... on a du sensationel, on en profite.

Mais on ne se demande pas comment ces centaines de supporters xénophobes ne sont pas passibles d'amende puisque je le rappelle l'incitation à la haine raciale est punie par la loi. Comment les associations du PSG peuvent-elles laisser salir le football avec autant de passivité?

Sarko du haut de ces 120 cm devrait se préoccuper de faire son boulot de ministre de l'intérieur au lieu de se pavaner sur ces talonnettes pour mieux voir 2007.

La liberté de penser a sans aucun doute des limites, celles de la morale.

mercredi 22 novembre 2006

Adriana ou Fernanda?

Un léger contentieux entre mon mec et moi.
Il est pour Adriana, je suis pour Fernanda.

ET VOUS?

On change les photos et on continue de voter!
J'ai choisi des photos plus "naturelles'

Fernanda Tavares










Adriana Lima

mardi 21 novembre 2006

Le Baiser





Parce que la moitié de l'amphi a gloussé à s'en tordre la glotte lorsque la prof a lu ce sublime poème érotique de la saphique Louise Labbé, le voici en moyen français et traduit en français moderne.









XVIII

Baise m'encor, rebaise moy et baise :
Donne m'en un de tes plus savoureus,
Donne m'en un de tes plus amoureus :
Je t'en rendray quatre plus chaus que braise.

Las, te pleins tu ? ça que ce mal j'apaise,
En t'en donnant dix autres doucereus.
Ainsi meslans nos baisers tant heureus
Jouissons nous l'un de I'autre à notre aise.

Lors double vie à chacun en suivra.
Chacun en soy et son ami vivra.
Permets m'Amour penser quelque folie :

Tousjours suis mal, vivant discrettement,
Et ne me puis donner contentement,
Si hors de moy ne fay quelque saillie.

*


18

Embrasse-moi, embrasse-moi encore et encore :
donne m'en un de tes plus savoureux,
Donne m'en un de tes plus amoureux :
je t'en rendrai quatre plus chauds que braise.

Las, te plains-tu ? Viens, que j'apaise ce mal
en t'en donnant dix autres encore plus doux.
Ainsi mêlant nos baisers si heureux
jouissons l'un de I'autre à notre aise.

Alors chacun de nous aura une double vie.
chacun vivra en soi et en son ami.
Laisse-moi, Amour, imaginer quelque folie :

je suis toujours mal, car je vis repliée sur moi,
et je ne puis trouver de satisfaction
sans me ruer hors de moi-même.

lundi 20 novembre 2006

prof: une maladie psychique?

Samedi après-midi, à la bibliothèque alors que je travaillais mon ancien français (...), une prof devant moi corrigeait ses copies.
Parfois souriante, parfois moins, des grosses tâches de rouge sur les feuilles devant elle, le tailleur gris, les yeux verts et un air crispé.
Lorsque tout d'un coup sans introduction, elle se lève, pose violemment son sac à main, sa sacoche et son sac en plastique sur la table. Elle rouspète, laisse échapper quelques voyelles gutturales, s'agite et inquiète ses voisins de table. Une jeune fille lui lance timidement "mais vous êtes prof?!". ( Vous ne devriez pas faire du bruit et montrer l'exemple)
Les yeux de la prof mi monstre mi anxiolytique sortent presque de leur orbite: " Et quoi, ça vous dérange? on se tue pour vous...et nous, on peut crever la bouche ouvert".
Sur ces mots, elle tourne les talons et revient quelques minutes plus tard shootée donc sage.

et l'autre qui veut leur faire faire 35h ... juste 15 et ils sont déjà fous...

vendredi 17 novembre 2006

Jusqu'où ira la mode?


Ana ne pesait que 40 kilos pour son mètre 73.
Anorexique parce que les canons de la mode obligent les jeunes mannequins à se maltraiter. Pour maîtriser son apparence, elle ne mangeait plus, dit-on, que des pommes et des tomates. Son corps ne pouvait plus se battre et elle est morte hier d'une banale infection urinaire.

La censure madrilène et le décès de cette jeune brésilienne de 18 ans, réveilleront-ils les esprits?
Rien n'est moins sûr.

dimanche 12 novembre 2006

Lettre ouverte à Ségolène

Ma chère Ségolène,

Quand tu as choisi Paule Ka comme fournisseur de tailleurs, je t'ai suivie, parce que ce n'est pas tous les jours facile, de se looker quand on a fait l'ENA.
Quand tu as décidé de te présenter pour représenter les femmes, je trouvais ça un peu réducteur mais en bonne féministe encore une fois, je t'ai suivie.
Quand tu as proposé de faire faire du militaire à des gamins désorientés, j'ai divergé mais je suis restée
Mais maintenant que tu as dévoilé, malgré toi, le visage d'une femme de pouvoir malhonnête qui cache ses propositions litigieuses pour ne pas froisser et obtenir un maximun de voix, je te lâche.
Parce qu'être prof c'est bien plus que des cartes de pointage, des horaires fixes et des contrats artificiels.
Si avec les 15, 18 ou 24h de cours qu'ils ont déjà, ils avaient les moyens d'enseigner dans de bonnes conditions, ce serait déjà bien.



Les solutions sont-elles vraiment où tu les cherches, Ségolène?
Mais peut-être ne s'agit-il que d'un combat pour obtenir la première place et la couronne en strass qui va avec.
C'est bien dommage, ce n'est pas avec une gauche sarkozienne qu'on va réduire Le Pen à ce qu'il mérite vraiment.

vendredi 10 novembre 2006

L'oeil photographe

Internet ressemble à une gigantesque galerie d’art. On y trouve des clichés de Mondino, de Jan Welters, d’Andres Serrano mais aussi et c’est tout l’intérêt du net : les prochaines recrues de GAMMA, les futures stars de la photographie internationale et de talentueux amateurs.
Fini les files d’attente parisiennes sous -5°C, en un seul clic, vous pourrez dorénavant agrandir les clichés de vos choix, et admirer sans voisin pressant le grain fin et précis de Sebastiao Salgado, la lumière ouatée de Sarah Moon et l’œil photographe de Hug-Delcey. Ces artistes du regard trouvent ici un espace d’exposition sans limites.
Pour vous, une sélection des plus beaux sites de photos qu’on rencontre sur le Web : de l’érotique au sordide, du portrait au descriptif. Numérique et argentique, connus et inconnus.



Les lieux partagés…

http://www.galerie-photo.com/galerie.html
Des infos pratiques à foison. Si vous cherchez un stage sur photoshop, des bouquins de photo, un nom de photographe, un événement, vous êtes au bon endroit.

http://www.galeriephoto.org
Un repère désorganisé où l’on peut dénicher à la fois de sublimes images New Yorkaises du breton Daniel Lebée et d’incroyables vues d’usines désaffectées et de zones portuaires par Florian Petit.

http://www.imagesaucentre.com/
Les meilleures expositions de la région Centre réunies dans un site à la fois didactique et curieux. Les œuvres majeures de leurs collections publiques mélange, entres autres, à Tour les créateurs Sarkis et Édouard Levé et à Bourges les marais de Bernard Plossu. Un aller/retour à Orléans ? why not?


Les noms…

Sarah Moon : la jubilation évanescente
Née en France en 1941, Sarah Moon excelle dans la photo floue, dissolue et brumeuse, dans les influences lunaires et ténébreuses. Ses modèles aux courbes majestueuses nous transportent dans un monde feutré et énigmatique. Autrefois connue comme photographe de mode pour ses campagnes de pub pour Cacharel, elle obtient en 1979 un Lion d’Or à Cannes.
http://www.staleywise.com/collection/moon/moon.html

Sebastiao Salgado :
D’abord économiste, le photographe brésilien change subitement de voie en 1973 pour se consacrer au photo-reportage. Éxodes, Autres Amériques, Famine au Sahel, sont autant de témoignages sur les inégalités et les mouvements de population dans le monde. On y découvre et re-découvre cette lutte impossible pour une vie meilleure…
http://www.terra.com.br/sebastiaosalgado/index.htm

Et aussi :
Bettina Rheims- http://www.art-forum.org/z_Rheims/gallery.htm
Josef Koudelka- http://www.transphoto.net/koudelka/index.php3
Karl Blossfeldt- http://www.artphiles.com/photophiles/Blossfeldt/




Des jeunes artistes bourrés de talents…

L’univers atypique de la jeune Enid Hudson surprend par sa fantaisie. Photos insolites, portraits et détails de la vie ordinaire : http://neurasthenic.net/

Fonctionnel et très design, le site de Liz Wolfe réservé aux connections haut débit met en scène des couleurs pop et des objets détournés. Enfantin et sucré…
http://www.lizwolfe.com/

Des photos depuis le Danemark, l’Italie et Londres, proposées par Agata Lencewska, Hanne Piasecki, Helena Kvarnström et Sara Lando et sur lesquelles on pose épinglé d’une fleur.
http://www.omondieu.com/

Ici on voyage entre le blog et la galerie photo, entre Tokyo et Helsinki. On se noie dans le Sépia, le Noir et blanc, et la couleur fluo…
http://satu.exhaustfan.org/


Le(s) coup(s) de cœur…

La photographie tisse des histoires sur des détails, on y découvre souvent une part de soi et on s’aventure souvent entre le terrain vague du tragique et le mouvant du comique.
A découvrir : http://myredself.org/ et la talentueuse Joana Linda : http://www.lightstripping.net/
Et à ne pas rater : http://www.paper-doll.com/artist_project

À vous !
Créer sa galerie photo en 5 minutes : http://pro.photosapiens.com/


EP

jeudi 9 novembre 2006

Le Test de Mat

Je me prête au jeu.
Parce que j'aime bien cocher des cases.


1) Attrapez le livre le plus proche, allez à la page 18 et écrivez la 4ème ligne :
remonter de la place de l'accent français à celle de l'accent latin

2) Sans vérifier, quelle heure est-il ?
21H04

3) Vérifiez :
21H05 (pas maaaal)

4) Que portez-vous ?
Un sweat shirt rose et gris un pantalon noir, des chaussettes roses et mes stansmith.

5) Avant de répondre à ce questionnaire, que regardiez-vous ?

je lisais le blog de mat

6) Quel bruit entendez-vous à part celui de l’ordinateur ?
l'aération

7) Quand êtes-vous sorti la dernière fois, qu’avez-vous fait ?
ce matin 7H30, j'ai pris le bus

8) Avez-vous rêvé cette nuit ?
Freud affirme que oui

9) Quand avez-vous ri la dernière fois ?
ce soir lors d'un cours en amphi

10) Qu’y a t-il sur les murs de la pièce où vous êtes ?
une lito de Braque, un poster de la Volksbhüne, une guirlande électrique, une photo des coulisses d'un défilé de mode au Georges V

11) Si vous deveniez multimillionnaire dans la nuit, quelle est la première chose que vous achèteriez ?
une bouteille de Moët

12) Quel est le dernier film que vous ayez vu ?
"A caixa" de Manuel de Oliveira

13) Avez-vous vu quelque chose d’étrange aujourd’hui ?
oui

14) Que pensez-vous de ce questionnaire ?
Que les réponses qu'il amène ne vont intéresser personne

15) Dites-nous quelque chose de vous que nous ne savons pas encore :
Les filles qui s'appellent "Sandrine" sont généralement folles

16) Quel serait le prénom de votre enfant si c’était une fille ?
J'aurai 9 mois pour choisir, c'est suffisant

17) Quel serait le prénom de votre enfant si c’était un garçon ?
Voir plus haut

18) Avez-vous déjà pensé à vivre à l’étranger ?
Ouiiiiii

19) Que voudriez-vous que Dieu vous dise lorsque vous franchirez les portes du paradis ?
Roland Barthes vous attend en Mezzanine avec un martini olive verte

20) Si vous pouviez changer quelque chose dans le monde en dehors de la culpabilité et la politique, que changeriez-vous ?
la teneur en calorie du chocolat et du fromage

21) Aimez-vous danser ?
Oui notamment sur "Spacer" de Sheila

22) Georges Bush ?
Beurk

23) Quelle est la dernière chose que vous ayez regardée à la télévision ?
son écran noir

24) Quelles sont les 4 personnes qui doivent prendre le relais sur leur blog ?
Je ne connais personne qui serait capable de relever ce défi incroyable

dimanche 5 novembre 2006

Une boulimie audiovisuelle

Chez M6, le chef de la programmation a craqué.
Depuis qu'ils ont découvert que la real TV c'était le bon filon et ils ont décidé de tout décliner version "vraies gens".
Avec un magazine déco pour ceux qui ont des habitats ringardes, du prime time pour ceux qui ne vivent qu'avec du saucisson dans le bec, des émissions relooking pour les femmes qui ne jurent que par le polyester et l'acrylique.
Tout le monde se retrouve sur M6: les apprentis cordon-bleu, les coiffeurs en faillite, les bricoleurs, les anti-sports, les bordéliques...

Une télévision plus proche des français ou qui misent tout sur une tendance boursouflée ?

En se substituant aux coachs, nutritionnistes, décorateurs d'intérieur, M6 s'imagine jouer avec la diversité mais impose encore une fois un standard unique.
Une question subsiste néanmoins: pour refaire décorer sa maison entièrement, faut-il payer la matière première ou Mamam M6 se charge de tout?

L'alternative à l'individualité

jeudi 2 novembre 2006

460 ml de sang en moins

Ce matin après mon cours de dissertation, pendant une heure sans cours, je suis allée donner mon sang. 460 ml précisément.
J'avais petit-déjeuné le matin, mais j'ai quand même bu un gros jus d'orange après, au cas où...

10H 45 je retourne à la Sorbonne, je croise Amandine en bas des escaliers (les escaliers sont durs à monter) puis on s'installe devant la salle de cours d'Ancien Français.
11h le cours commence. Je ne comprends rien comme d'hab je ne m'affole pas. Puis tout d'un coup je regarde ma main gauche ( celle qui a donné du sang) et la trouve vaguement violette. Alors je retire le pansement - garot recouvert de sang ( trop serré, c'est sûr) et je continue à noter les commentaires sur Caienz et Laiens.
11H30 Tout d'un coup, je sens une vague sensation de chaud/froid, je transpire, je commence à voir des étoiles, je dis à Amandine que je ne me sens pas bien, pas la force de me lever je suis super molle et puis plus rien.
Je me réveille par terre, une fille qui me prend le pouls, une autre qui me tient la jambe. La salle de cours se vide sous les ordres de la prof.
11h45 Un secouriste essaye de m'ouvrir les yeux, il me parle de loin, on me demande mon prénom, ce que je prends comme médicament, Amandine explique que j'ai donné mon sang.

Les pompiers arrivent, il me donne de l'oxygène et je suis évacuée de la Sorbonne et transportée à l'hôpital Cochin.

Un malaise vagal en plein cours...
Je rentre chez moi. Pas de cours de grammaire, aujourd'hui.

mardi 31 octobre 2006

Halloween

De quoi en effrayer plus d'un...



Ventes d'armes: la Russie et la France en tête

Selon le rapport annuel du Congrès américain, rendu public samedi, la Russie et la France ont dépassé en 2005 les Etats-Unis sur le marché des transferts d'armes aux pays en développement

La Russie et la France ont dépassé en 2005 les Etats-Unis sur le marché des transferts d'armes aux pays en développement: c'est la conclusion du rapport annuel du Congrès américain, rendu public samedi dernier par son Service de recherche. La part américaine dans la valeur totale de ces contrats d'armements est tombée à 20,5%, contre 35,4% un an plus tôt. En termes financiers, les contrats conclus par les Etats-Unis dans les pays en développement sont passés de 9,4 milliards en 2004 à environ 6,2 milliards en 2005.


(...)

Le rapport attribue la progression française au contrat de 3,5 milliards de dollars passé avec l'Inde pour la fourniture de six sous-marins d'attaque. Les experts américains estiment que les performances héxagonales pourraient en fin de compte se heurter aux intérêts des Etats-Unis. "Le potentiel existe pour des différends politiques entre les Etats-Unis et les principaux pays d'Europe Occidentale, en raison de la vente d'armement conventionnel à des pays spécifiques", avertit Richard Grimmet, spécialiste en matière de défense nationale et principal auteur du texte.



Isabelle Tallec
Pour l'Express.

dimanche 29 octobre 2006

Blender


Accoudée à une table de la cafétéria de la BPI ( bibliothèque publique d'information - centre Georges Pompidou) je sirotais un capuccino en croquant un carré de chocolat.

Quand on est seul, on écrase les miettes qui traînent avec son index, on regarde son gobelet, on vérifie quinze fois que personne n'a appelé et finalement on regarde autour de soi. Des groupes de noirs sur ma droite, des groupes de blancs sur ma gauche ... Les étudiants en droit ici, les étudiants en littérature par là, les hispaniques d'un côté, les latinistes de l'autre...

qu'est-ce qui fait qu'on se mélange si peu entre nous?


et pourquoi dès que je suis à la BPI, j'ai une envie frénétique d'un carré de chocolat au lait Milka?

10 gestes pour sauver le monde

Oui, il n'y a pas que superman qui en soit capable.



1- Changer vos ampoules. Choisissez des ampoules écologiques qui utilisent moins d'énergie.

2- Evitez d'utiliser votre voiture. Prenez les transports en commun ou le vélo!

3- Recyclez tout! Piles, carton, papier, verre..

4- Faites attention à vos pneus! Des pneus abîmés laissent échapper du gas trop lourd en CO2.

5- Utilisez moins d'eau chaude.

6- Evitez les produits emballés dans trop de packaging.

7- Ne chauffez pas votre maison inutilement. Réglez votre thermostat.

8- Plantez un arbre. Un seul arbre absorbe une tonne de C02 pendant sa vie!

9- Éteignez vos appareils électriques! Ne les laissez pas en veilleuse!

10- Engagez vous dans la lutte contre la pollution.

vendredi 27 octobre 2006

NON

NON NON NON NON NON
Je ne veux pas de lui, même pas au premier tour...


mardi 24 octobre 2006

72 heures sans lui

Lui, c'est mon téléphone portable.
En plein grand écart entre Orange et Bouygues, mon téléphone stoppe quiconque souhaite me joindre.
Amoureux, ami(e)s, intimes et autres rédacteurs en chef et même pas la possibilité d'accéder à mon répondeur.
Si pendant mon week end à Bourges, je n'en avais pas grand chose à secouer qu'on veuille m'appeler. En plein avenue G. Mandel, ça commence à me taper sur le système.
48 H maximum madame, ils avaient dit. 72 heures que le réseau est occupé et je ne vois pas le ciel se découvrir. Tout ça, pour garder mon numéro de téléphone à moi que tout le monde à noter dans son répertoire.

Va-t-il falloir que j'aille chez SFR?

mardi 17 octobre 2006

Les modeuses à la sorbonne

Pour préparer le premier numéro du magazine en ligne Croque Madame , en bonne chef de rubrique mode, je cherche l'inspiration.
Si pour les articles périphériques: bonnes adresses, le look de la semaine... j'ai déjà mes synopsis. Pour le décryptage, la chose est moins aisée. D'une part parce que l'article sort de la simple chronique et vise presque une étude sociologique.

En plein cours d'ancien français ce matin à la sorbonne, la révélation est venue jusqu'à moi: Les étudiantes: la cible idéale. Les étudiantes en ERASMUS: l'angle parfait.

Il est vrai qu'il y a plus de jouissances en textile chez les étudiantes anglaises en FLE que chez les étudiantes préparant le CAPES. Car de ce côté là, je vous assure que le désastre est certain. Tous les jours, j'en vois avec des mocassins en cuir bleu marine, des tartans mal coupés et des raies au milieu de cheveux aussi gras que plats. C'est impensable d'avoir si mauvais goût.

Vous imaginez les adolescentes de 14 ans d'aujourd'hui en jean Cheap Monday et cabas Vanessa Bruno se projeter sur une prof de français en pull polyester à carreaux avec une énorme tresse en plein milieu du crâne?

La véritable question étant: où vont-elles chercher des fringues aussi ringardes?

Un début de réponse: C&A.

lundi 16 octobre 2006

Le monde selon Condé Nast

Le Diable s'habille en Prada
Genre: Comédie dramatique
Durée: 1h50
Pays: USA
Réalisé par: David Frankel
Avec: Anne Hathaway, Meryl Streep,

Andrea Sachs, une jeune et brillante diplômée, n'en revient pas : elle a décroché le job de rêve, devenir l'assistante personnelle de Miranda Priestly, la toute puissante rédactrice en chef de Runway, prestigieux magazine de mode new-yorkais. Andrea envisage son nouveau travail comme un tremplin vers une illustre carrière de journaliste, et décide donc d'endurer les humiliations de la tyrannique Miranda. De plus en plus à l'aise, Andrea se fond dans l'effervescence de cet univers glamour - mais à quel prix ?




J'avais lu le livre ( comme 100% des femmes qui bossent dans la presse féminine) et je l'avais trouvé, bien que faisant parti de la "soupe" littéraire au même titre que l'indigeste Marc Levy, assez piquant.
Quand on connait un peu le personnage d' Anna Wintour ( Editor in chief VOGUE US), on ne peut que trouver incroyable que Lauren Weisberger ait eu les "couilles" de critiquer la prêtresse de la mode et de la presse féminine outre-atlantique, tant elle se prend pour Dieu avec son carré vénitien et ses os saillants.
Le bouquin résumait ainsi assez bien les travers de ce milieu (cadeaux de service de presse, sélection sur la silhouette & co) et avec un ton à la fois sarcastique et pertinent. Ce que le livre avait de si jouissif a été balayé dans le film par un fort désir de croquer la mode: tout le monde y est, Valentino en chaire et en os, mais aussi D&G, Jimmy Choo, Manolo et autres Prada. Le film prend alors un autre tournant que le support écrit: ce n'est plus la relation Priestly/Sachs au centre mais le monde de la mode avec ses indices de masse corporelle inférieurs à 20 et ses gloss rose pivoine. Quelques détails revus et corrigés: du sentimentalisme, du sexe et une sublimissime Meryl Streep.

C'est donc un film de divertissement à boire comme du sirop de grenadine. Madonna en BO et les rues de Manhattan en décor, avec un soupçon de Hermès et du Latte Vanille Starbucks, on se croirait presque dans Sex and the city. Et pour cause, la styliste du plateau est la même

jeudi 5 octobre 2006

Première personne du pluriel

Hier en discutant avec un très bon ami, je me suis rendue compte à quel point son couple déteignait sur son vocabulaire.
Ainsi à la place de me dire " je vais manger", il précise " On va manger'. Constatons ici que le "on" est un "nous" oral.
Toujours est-il que depuis que je me suis rendue compte de sa propension à dire "nous" au lieu de "je", tout m'es apparut comme sous carbone 14.

"nous avons nettoyé la cuisine"
"nous allons faire les courses"
"nous avons un dîner"
"nous adooorons les escargots" ...

Simple déplacement de pronom personnel ou besoin absolu d'être accompagné jusque dans ses paroles?

mardi 3 octobre 2006

L'odeur de l'écran

Hard Candy
L’art du doux amer

Thriller de David Slade, USA, (2006)
Avec Patrick Wilson et Ellen Page
Date de sortie : 27 Septembre 2006
Durée : 1h 43min.


Un écran d’ordinateur comme zone tampon entre lui, 32 ans, et elle, 14 ans. Un espace de drague sans frontières où les mots se substituent aux œillades et aux moues en tout genre. Dans ce court chat qui ouvre le film, les personnages sont présentés par des pseudos évocateurs et par un dialogue à faire rougir les petites culottes en coton.
« Rencontrons-nous vraiment » lance Hayley avec l’audace et la provocation qu’on lui connaît déjà en quelques secondes.
Un gâteau au chocolat et un café plus tard, la voilà décidée à se rendre chez lui pour y écouter un live de Goldfrapp. Ses cheveux courts et ses lèvres charnues face au regard d’un photographe amateur de jeunes filles en fleur.
Contre toute attente, ce n’est pas elle qui sera la victime, mais lui. Ligoté à une table face à une ado déséquilibrée et munie d’un bouquin de médecine et d’un scalpel, Jeff perle de sueur.




Cette reconstitution un peu trash du petit chaperon rouge laisse perplexe parce qu’elle inverse constamment les rôles de victime / bourreau. Un coup c’est l’ado sanguinaire, un coup c’est le photographe pédophile. Le spectacteur est balloté entre sentiments d’ampathie et rejets violents. On aimerait tirer les cheveux de la petite Hayley et libérer le pauvre Jeff puis on se questionne : comment peut-on avoir de la peine pour un criminel ? Peut-on justifier la vengeance ?

Si le premier long métrage de David Slade connut jusqu’alors pour ses clips vidéo, ressemble davantage à un film de série B qu’à un plaidoyer en faveur de la justice anti-manichéenne, il n’en reste pas moins un « bon » film. De ceux qui réussissent sur différents plans : de belles images ( la chambre de Jeff en rose pastel est un trésor design ), des effets spéciaux parfaitement bien calés, un rythme toujours en suspension, un scénario en crescendo et une interprétation pleine et convaincante. Malgré une fin molle et quelque peu consensuelle, on sort de ce film rempli d’interrogations : Qui était le méchant loup ?

lundi 2 octobre 2006

La star c'est l'anorexie.

Une nouvelle espèce de lecteur de magazine est née. (enfin il y a un moment je vous l'accorde)
Les lectrices ( ou lecteurs dans 000,5% des cas) de magazines people branchés.
Exit la couverture dépassée de Gala, le look plouc de Voici et le sensationnel made in Monaco de Paris Match.

Maintenant le magazine people plaît en masse. Non seulement parce qu'il mélange les styles: féminin avec des articles beauté, TV avec les programmes des 4500 chaînes qui nous abrutissent, et people avec sa maquette flashy et ses couvertures racoleuses.

Si l'habit est toujours aussi chargé et démodé, l'intérieur, quant à lui, s'intéresse à deux nouvelles races de people: les comédiennes de moins de 50 kilos, les chanteuses qui s'habillent chez Chloé, les starlettes américaines qui cultivent les deux: les 42 kg et les sacs Vanessa Bruno.

Fini les papiers sur Nadine de Rotschild et son toutou, sur les soirées Michou et les aventures sulfureuses de Albert de Monaco, maintenant on aime savoir que Audrey Tautou sort avec Mathieu Chedid, que Kirsten Dunst adore Phoebe Philo, que Paris Hilton vend moins de livres que Nicole Richie ravissante avec ses 35kg ( ça lui va tellement bien!!!) et que Jennifer Aniston a été élue femme plus élégante de l'année ( depuis qu'elle a perdu quelques bouts de gras).
En gros, la nouvelle star des magazines people n'est autre que la maigreur: l'anorexie est à la mode.
On apprend alors que pour être aussi trendy que Keira, il faut manger uniquement des fruits et des légumes ou comme Nicole Richie des aliments absolument dépourvus de matière grasse. La nouvelle UNE à la mode: Devenez une nouvelle Lindsey Lohan: tomber dans les vaps d'hypoglycémie avancée. Elle a tellement plus de succès depuis qu'on voit ses côtes à travers ses vêtements... Jamais aussi populaires et élégantes que depuis qu'elles sont à 200 calories par jour.



Les stars d'aujourd'hui ont ruiné la logique de la méritocratie au profit de la philosophie "mini-silhouette", et comme disait la très clairvoyante Salma Hayek à une journaliste de "Public": " À Hollywood, on s'en fout si t'es méchante tant que tu es maigre".

Conclusion: les méchantes sont maigres.
On en apprend des choses dans les magazines people.

vendredi 29 septembre 2006

Pourquoi devrait-on subir?

Le cinéaste Olivier Assayas affirmait dans « Fin Août, début septembre » que l’on était toujours seul à l'intérieur de son corps. Si j'extrapole sa pensée, je dirais même que l'on est toujours seul avec soi.

Seul avec ses choix, ses doutes, ses angoisses, toujours seul avec ce qui est sombre et bizarrement toujours accompagné lorsque les choses s'éclaircissent.
SI l'image semble quelque peu caricaturale, elle ne l'est pourtant pas tant que ça. Partage-t-on autant les bonnes nouvelles que les mauvaises? Pas sûr.

Toujours est-il que souvent lorsque l'on a un choix à faire qu'il soit aisé ( choisir la marque de la machine à laver) ou plus ardu ( je le quitte ou pas?), la décision nous appartient presque à chaque fois. Nous nous retrouvons alors " à l'intérieur" de nous-même à attendre tranquillement Jiminy Cricket.

Alors pourquoi ne serait-il pas de même pour l'avortement? Grande question qui ébranle (toujours) les femmes et hommes d'aujourd'hui.
Parce que si la parisienne type n'a qu'à parcourir quelques mètres pour obtenir sa pilule du lendemain, beaucoup en sont encore loin. Loin d'avoir le choix d'être seule avec son propre corps et de prendre seule la décision qu'elle souhaite vraiment.
Loin d'avoir une solitude et un accompagnement assez solide pour que ce choix ne soit pas, dans un cas comme dans l'autre, une punition et le début d'une lente et douloureuse dépression.

Le droit de disposer de son corps, les irlandaises et les portugaises ne l'ont pas. Après des années de féminisme et des centaines de lois, elles n'ont toujours pas la possibilité de prendre leur temps.
L'Irlande et le Portugal, encore régis par des pensées catholiques pré-néenderthales, refusent encore aux femmes d'avoir la vie qu'elles veulent et non pas celle que le hasard leur propose.

Si ces pays acceptent des pratiques de chirurgies plastiques parce qu'elles sont parfois salvatrices, pourquoi interdire encore le droit à l'avortement et emprisonner celles qui en ont recours à l'étranger?

jeudi 28 septembre 2006

Une bavure à 10 000 £

Je lisais un magazine brésilien dans le métro ( Brazuca), quand je suis tombée sur un article un peu moins jaune et vert.
Rappelez-vous en juillet dernier un jeune brésilien de 27 ans se faisait assassiner dans le métro par la police londonienne parce qu'il ressemblait de loin à un terroriste islamiste.

Il faut savoir que depuis que l'occident traque le terrorisme comme Baygon les insectes, tous les barbus avec un sac à dos sont devenus suspects. Parce que le jeune lusophone se demandait ce qu'il se passait au lieu de s'agenouiller et de mettre ses bras au dessus de sa tête, il a été neutralisé par sept balles dans la tête.
Les policiers zélés ont plaidé non coupable.
Jean Charles avait 27 ans vivait depuis 3 ans à londres et parlait parfaitement l'anglais. Il prenait juste le métro comme n'importe qui.
Les policiers meurtriers n'ont pas été condamnés parce que cette lutte aveugle a plus de crédit qu'un vie humaine.
Une vie estimée à 10 000£ par un État qui préfère cacher ses erreurs plutôt que de tenter les résoudre.

Les parents de Jean Charles ont refusé l'argent.
Scoltand Yard continue son acharnement stupide.

jeudi 21 septembre 2006

Une triste réalité

Le Portugal et ses centaines d'hectares de forêt brûlée...

4 août 2006





14 août 2006

...

mardi 19 septembre 2006

Dans quel monde vit-on?

ça ne vous arrive jamais dans le métro de regarder les gens qui vous entourent et d'imaginer que les personnes noires aient à se lever dès qu'un blanc entre dans la rame?
Si aujourd'hui, la chose semble impensable, il y a 50 ans à peine c'était monnaie courante.
Tout ça pour dire, qu'en réalité même si aujourd'hui la priorité du siège n'appartient qu'aux vieux et aux femmes enceintes, la haine raciale se distille encore dans des lieux sournois.

Hier matin, donc je prenais mon métro quotidien calée sur Aaron quand en me retournant, j'aperçois une pub pour du soutien scolaire. La photo représentait 5 jeunes au dessus de 5 enfants. Débilement la pub avait positionné les enfants noirs sous les jeunes noirs et les blancs au dessus des blancs. Et oui, le métissage n'est pas vendeur.
Mais le plus remarquable résidait dans le fait qu'un abrutis avait posé une croix sur les visages des noirs comme on joue au morpion.

Et oui 2006, les footballeurs commencent chaque match en protestant contre le racisme, la peine de mort a été abolie depuis 25 ans, 25 femmes sont chef d'état et pourtant des connards subsistent.

si c'est pas malheureux de vivre à côté de ça...

dimanche 17 septembre 2006

Boite à musique




A casa da musica, Porto.
La maison de la musique de Porto ressemble davantage à l'Opéra Bastille qu'à une maison ordinaire. Tout y est pensé pour sublimer la musique.
Salles calfeutrées, verre déformé, azulejos, fauteuils coulissants, meubles XVIIIe, bois et moquette violette.

samedi 16 septembre 2006

Petite escapade à Sintra




L'une des plus belles villes du Portugal à quelques kilomètres de Lisbonne. Sintra multiplie les palaces, les forêts et les magasins pour touristes.
Les deux cônes blancs situés sur le palace, au fond, sont en réalité les cheminées de la cuisine ( et non pas des disciples du KKK...).

vendredi 15 septembre 2006

Morphologie, quand tu nous tiens




Hier, je dînais en ville avec deux jeunes hommes sveltes et mal rasés. Le bar était branché, la lumière presque étouffée et la carte très appétissante.
On commande. On cause de la pluie torrentielle et les plats arrivent. Chacun se jette sur son assiette avec appétit ( à 21h30 il fait faim après tout), tous les deux hamburgers oeuf à cheval avec frites et moi une salade.

Les époques changent mais les supplices faits aux femmes ne changent pas. Ainsin, tandis que les mâles se la coulent douce, nous les femmes, on trime comme des folles à marcher avec des chaussures pointues sur une jupe serrée et un string qui frotte.
Ok, on a croqué la fameuse pomme et on n'aurait pas dû. Mais fallait-il vraiment que des millénaires après, les femmes soient encore chatiées de leurs vices?

Pandore a ouvert la boîte, Eve a goûté au fruit, Hélène a mis la zizanie. Résultat des courses? On se passe du nutella au petit dej, du coca s'il n'est pas light et des frites avec ketchup. On s'évertue à se muscler sur des machines testées par des cosmonautes et à rentrer dans du 36 quand le tour de taille flirte avec le 40. Sans compter les talons aiguilles, les corsets ( je compatis avec Marie-Antoinette), les menstruations, la visite au gynéco, la perte des eaux, les mecs qui sifflent et autres délices que père- nature nous a infligé.

Parce que oui, c'est bien un homme qui nous inflige tout ça. Chaque matin, ne l'entendez-vous pas vour sussurez à l'oreille: "Es-tu bien sûre de vouloir reprendre du gâteau aux deux chocolats?".

Alors que c'est certain, que nous sans hommes, on ne se poserait même pas la question.

jeudi 14 septembre 2006

héros de la mer

La saga photo portugaise continue. Voici aujourd'hui, le "monumento do descobrimento" ( le monument de la découverte) qui rend hommage aux grands navigateurs portugais, Vasco de Gama, Magalhaes, Cabral... Une construction érigée par le dictateur Antonio de Oliveira Salazar. Tout près de la célèbre Tour de Belém, à l'extême ouest de Lisbonne.


mercredi 13 septembre 2006

Des solutions débiles pour des vrais problèmes

Il fait chaud et froid en même temps.Et pour cause, Paris bout: le matin, le métro explose. Aggripés à la barre en acier, on scrute le "20 min" de son voisin et on se parfume avec l'odeur de sa voisine. Une réciprocité qui nous ferait horreur si elle n'était pas obligée par le consensus patronal.
Toujours est-il qu'après avoir laissé passer deux métros bourrés comme le charriot du père-noël, je me suis résolue à marcher.
A 8h30, je descendais la rue de Longchamp, une rue faite de boutiques chics et de magasins branchés et bohèmes. Dans cette rue de ce très élégant arrondissement, un célèbre lycée ouvre ses portes. Une horde d'ados en lunettes de soleil aviateur et jean diesel se déplace en masse.

Je ne voudrais pas toujours revenir sur le même sujet m'enfin à 16 ans vous portiez des jeans à 150 euros, vous?

Sarko, qui pénalise les parents dont les enfants s'absentent de l'école, ne pourraient-ils pas proposer une somme limite dans le budget fringue de ses ados absolument suffisants? ( et les punir s'ils n'obéissent pas.)
Ainsi les parents ne ses ados mi Vogue mi Glamour pourront enfin découvrir le bonheur de la suppression d'allocation familiale. Ah mais j'oubliais, Sarko ne retire ce genre d'aide qu'aux familles qui en ont besoin...

Suis-je bête...

mardi 12 septembre 2006

8h32 rue de la pompe

Quand on change de boulot comme on change de chemises, on visite des pans de ville avec beaucoup plus de profondeur que lors d'une balade en amoureux un dimanche de printemps.
On apprend le plan en braille pour ne pas arriver en retard le premier jour, on cherche une boulangerie pendant 35 minutes entre 12h et 14h et on sort du métro à heures fixes.
On croise donc les mêmes serviettes en cuir, les mêmes escarpins Minelli et les mêmes personnes enfouies dans le "20 minutes".
Moi le matin, mon métro cible le 16ème, quartier parisien célébré pour ses ladies tout droit sorties d'un catalogue Laura Ashley et ses ado tatoués par "Diesel".
Chacun de mes trajets dans ce quartier me plonge dans des questions sociologiques profondes: Pourquoi les bourges sont-elles toujours philiformes et gracieuses? Pourquoi les bourges ont-elles le carré impeccable malgré un vent à 90km/h?

Comment font-elles pour ressembler à du papier glacé?

La question reste entière, parce que si elles ont le temps et l'argent de se payer une manucure tous les vendredis et un soin en institut chaque nuit de pleine lune, elles n'ont pas non plus le pouvoir de changer leur visage et leur morphologie.

Alors quoi leur seul malheur est-il de devoir habiller leurs enfants en bleu marine après leur avoir lisser les cheveux et fais nettoyer leurs Ralph Lauren au pressing?

Je reste perplexe et je relace mes converses sales et mon pantalon tâché par la javel.

lundi 11 septembre 2006

1+1 ne font pas toujours 2, des fois ça fait 11




Des milliers de fenêtres, des milliers de personnes derrière.
Je regarde la tour montparnasse, c'est difficile d'imaginer.
Les new-yorkais ne regardent sûrment plus leur ciel comme avant.
Je me joins donc aux télévisions du monde entier et je dédie ma journée à tous ceux qui sont morts ce jour-là dans les avions, dans ce bâtiment, dans les rues et chaque jour en Irak.

samedi 9 septembre 2006

Braga de mon enfance



Place principale
Derrière les arcades, une petite chapelle et la magnifique cathédrale de Braga ornée de sublimes orgues en or.

vendredi 8 septembre 2006

le ciel est gris, le moral aussi

Je suis sortie en tee-shirt et maintenant que j'ai super froid, je pense à Baudelaire

"Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits"

Je n'épiloguerai pas sur mon spleen.
J'attends de rentrer chez moi ce soir pour manger le macaron au cassis de chez Hermé, offert hier au défilé de Lala Rose.

dimanche 3 septembre 2006

Par la fenetre

À paris, je vois la Tour Montparnasse.
À Amorosa, je vois l'océan, une forêt de pins et Viana.




Respirez-profondément.

samedi 2 septembre 2006

Les marionettes de Viana do Castelo

Viana do Castelo est une superbe ville portuaire au Nord ouest du Portugal, dans la région du Minho ( Costa verde ( côte verte) ).
Au dessus de Braga, de Porto et à quelques kilomètres seulement de l'Espagne.
Une ville qui comme bien d'autres au Portugal ne vit qu'en été quand les 'emigrantes' reviennent au pays claquer la maille qu'ils ont gagné difficilement en France, en Allemagne ou en Suisse.
Alors au mois d'Août tout est bon pour draguer le porte-feuille du touriste et donc les fêtes des "Romarias da santa Agonia" tombent bien.
En gros ce sont trois jours de fête, trois feux d'artifice, des caravanes de churros partout, des stands "Louis Vuitton" (?) tenus par des angolais à chaque coin de rue et bien sûr une fête forraine avec auto-tamponneuses, grand huit et autres trucs animés avec de la techno-dance.
Mais la chose la plus insolite reste le défilé folkorique. un défilé de près de 1H où vêtements traditionnels se conjuguent avec des scenettes de la vie quotidienne portugaise. Le touriste est content.
Pendant ces trois jours la concentration en CO2 bat son plein, impossible de se garer dans la ville et encore moins dans sa périphérie. Pendant les Romarias, on marche, on attend et on reste debout tout en profitant des quelques franco-portugais beaufs qui sont venus avec leurs potes faire entendre qu'ils sont français et riches, eux.

Le seul point positif de cette escapade solaire reste la dégustation de "farturas" une sorte de churros épais à la canelle qu'on mange goulument avant d'aller au Bib'Ofir.



lundi 28 août 2006

Rentrée

Dans la rue, les gens s'alourdissent de leur valise et leur bronzage s'efface avec la pollution et la pluie parisienne. Le mois d'août se ponctue-t-il avec 15°C pour ne pas nous faire regretter les plages de sable blanc, les surfeurs bronzés, les rayons de soleil filtrés par les lunettes de soleil Chanel?

Toujours est-il que me voilà ma valise de 25 kilos ( dont 5 de pinards), mes tongs et mon bordel de nouveau à Paris. Et franchement ça fait du bien...parce que si le Portugal est l'un des plus beaux pays d'Europe avec un nombre incalculable de trucs labellisés patrimoine du monde, il reste quand même un pays à deux vitesses qui brille par son architecture et son histoire et beaucoup moins quand on voit comment sont traités les SDF, la forêt et les animaux ...

Alors entre deux forêts qui brûlent, des chiens aveugles à force d'être battus et des handicapés malades du sida qui te demandent de bouffer les restes de ton assiette, il y a de sublimes choses à voir et à faire.

Et pour commencer mon coup de coeur la gare de Sao Bento à Porto recouverte d'azulejos et qui dessert l'international et le nord du Portugal.

dimanche 30 juillet 2006

La perche du nil empoisonnée



Une chose est sûre maintenant quand je regarderai les étalages de mon poissonier dorénavant j'aurai le ventre serré.
Le ventre encore un peu plus serré quand je verrai que celui-ci comporte le poisson le plus cher du monde: la perche du nil. Un poisson destructeur dont le premier lieu d'élevage se situe en Tanzanie au Lac Victoria.
Un poisson introduit lors d'une expérience scientifique et qui a détruit près d'une vingtaine de familles de poissons semant ainsi un déséquilibre non seulement à l'intérieur de ce lac mais tout autour.
Puisque les tanzaniens ne vivent plus que pour ce poisson maudit payé un dollar par jour pour disséquer ce poisson en filet.
Alors que les femmes se prostituent au tourisme sexuel et qu'elles se font tuer dans le silence, les enfants font fondre le plastique des emballages pour sniffer, ensemble ils mangent les restes de ces usines: des arrêtes et de la chair rongée par les vers. Les enfant, le ventre gonflé par les carences alimentaires.
Et pendant que les patrons d'usines qui vivent à quelques mètres refusent de nier l'évidence de la famine, l'Europe déguste ce poisson tendrement grillé dans de l'huile d'Olive de Crète.

Les enfants sniffent et se font violer dans les rues, les femmes meurent les unes après les autres victimes du SIDA, les hommes passent près de 18h à découper cette délicieusement gerbante Perche du Nil.

samedi 29 juillet 2006

summer's playlist

1 - Grand Corps Malade - Les Voyages en train
2 - Herman Düne - Little Architech
3 - Orson - No Tomorrow
4 - Feist - La même histoire
5 - The sundays - Here's where the story ends
6 - Thom Yorke - Atoms for peace
7 - Air - Ce matin-là
8 - Bright eyes - I believe in sympathy
9 - Gnarls Barckley - Crazy
10 - Anaïs - Mon coeur, mon amour

vendredi 28 juillet 2006

Leçon de style

Alors que les magazines de mode s'évertuent à prescrire à leurs lectrices une nouvelle garde robe pour la rentrée, que H&M est en déclin et Zara en plein essor, VOGUE introduit La Parisienne. Et en bonne parisienne que je suis j'ai essayé de décrypter leur étude et de la mettre en parallèle avec la mienne:

La Parisienne est une modeuse, elle vit sa vie avec Isabel Marant (VOGUE) - La Parisienne est bobo, elle perd son temps chez Zara ( Pink C )

La Parisienne est grande, mince et brune - (VOGUE) - La Parisenne est petite, mince et brune ( Pink C )

La Parisienne type c'est Charlotte Gainsbourg (VOGUE) - La Parisienne type c'est Lou Douillon ( elle est moche mais tout fait que tout le monde la croit belle) ( Pink C)

La Parisienne est une bête de mode: elle est en plein dans les compensées vernies et les jean slim (VOGUE) La Parisienne est une fashionita: elle recopie les mannequins des vitrines de trois magasins: Zara, Vanessa Bruno, Isabel Marant (Pink C)

La Parisienne lit VOGUE ( VOGUE) - La Parsienne lit ELLE ou GLAMOUR (Pink C)

Bon en gros parce que VOGUE vend du luxe, son icône doit en être la plus haute représentante et puisque la Parisienne a une réputation de femme chic et élégante, elle en est naturellement la digne héritière.
Tant mieux pour les parisiennes, tant pis pour les niçoises.

jeudi 27 juillet 2006

plus que 4 jours parisiens

Le décompte à commencé:

Après avoir passé la matinée sur Eurolines entre les cars complets, mon banquier, ma carte bancaire et mon agenda: le billet est enfin mien: lundi 31 à 13h30 je me relance dans l'expédition 24h en autocar pour Braga.
Et pour une fois l'été s'annonce mouvementé avec une semaine à Lisbonne entre Casas de Fado et grillades de Daurade puis quelques jours dans la plus belle ville portugaise: Porto. Escapades sur le Douro et enfin ma plage à moi que j'aime: des dunes de sable chaud et des vagues de 3 m.

Mes tongs, de la crème solaire, l'ipod et un magazine à la con: le cliché de "Jessica à la plage"

en attendant ma valise se remplit non pas de tops en soie et de maillots Eres mais de bouquins: Elroy, Angot, Kundera...et de petits cahiers griffonés avec des adresses de clubs, de bars, de restos et de boutiques perdues.

Au retour je vous ferais le compte-rendu en un superbe reportage Photo sur Lisbonne et ses coins perdus.

mercredi 26 juillet 2006

Horoscope

to G.00.

BÉLIER
Lonesome Tonight

TAUREAU
Touched by the Hand of God

GÉMEAUX
Regret

CANCER
The Perfect Kiss

LION
Fine Time

VIERGE
Here To Stay

BALANCE
Temptation

SCORPION
Bizarre Love Triangle

SAGITTAIRE
True Faith

CAPRICORNE
60 Miles An Hour

VERSEAU
Confusion

POISSONS
Get Ready


© New Order

mardi 25 juillet 2006

l'antisémitisme est encore là

Marine Le Pen disait à la télévision il y a de ça quelques mois que son cher papa aimait relativiser. Que donc quand celui-ci affirmait que (je cite) "la Shoah était un détail de l'histoire", il ne fallait pas croire qu'il minimisait le choc de ce génocide mais que tout simplement il n'aimait pas dramatiser. Parce qu'elle croit qu'on va gober que son père se déguise en coluche pour faire rire les enfants cancéreux à Necker?

Ainsi au milieu des Unes sur cette guerre sans fin qui assiège la Syrie, le Liban, Israël et avouons le nous l'Iran, un imbécile lors d'un dîner me vomit, en parlant du génocide juif, cette phrase qui relève bien l'ampleur des dégâts: " Pourquoi revenir sans cesse sur le passé?"

La réponse est simple "pour ne pas oublier". Le type n'avait sûrement pas compris que les cours d'histoire à l'école rendaient moins con.

Toujours est-il que notre présent ne pouvait pas sentir la colombe avec un passé aussi craquelé, sordide, criminel et sadique.

Sûrement non-doté de mémoire l'être humain réitère sans cesse les mêmes conneries affirmaient Jean Genet et Heiner Müller ( et bien d'autres aussi...) et parce que ce n'était pas suffisant il a crée un magnifique moyen de propagande: bienvenue dans l'ère de la télévision.
Grâce au JT, on amalgame plus rapidement les mensonges : reportages coupés ou pire orientés, interêts politiques, prises de position arbitraires.
Se mêlent alors dans notre tête les théories les plus farfelues basées sur un reportage de 45 sec sur des tirs de roquette et des vagues souvenirs d'une certaine Diaspora.

Entre une pub coca-cola et une autre pour du gel à rasage Mennen, vous comprenez que le temps réservé à l'actualité est deux fois moins importante que celle offerte à Jean-Pierre Foucault.

Comment s'étonner alors que des imbéciles amnésiques de savent plus ce que le mot anti-sémite porte en héritage?

lundi 24 juillet 2006

Lifting glacé

Difficile de s'approcher du Powerbook alors que le mercure affiche près de 35°C. Alors dans cette triste situation, le blog affiche éternellement la même page pendant des jours et des semaines, figé dans le temps...La faute au soleil, mais aussi aux salles de ciné et à mon pass, aux dej entre potes, à Paris Vilette, à Jorge Semprun, aux soirées en amoureux, aux DVDs, à mon balcon depuis peu très accueillant...

Même si mes lecteurs rétrécissent de mois en mois comme une peau de chagrin, je vais donc tenter d'insufler un peu de vent du nord dans ce blog asssomé par la canicule, ensuite viendra un nouveau blog né d'une autre idée.
Oui, je sais il y a quelque temps, j'avais décidé de tuer le blog comme on se coupe une jambe mais finalement d'autres raisons sont venues cogner la ruche.

En attendant les vacances, je promets à la manière des politiques un billet par jour et un horoscope pour rappeler les débuts de ce blog rose récemment climatisé.

Et si le blog vous plait une fois relifté pourquoi ne pas en faire la publicité?

lundi 10 juillet 2006

Quoi de neuf à l'horizon?

Rien. Que du Foot.
Mais le foot comme on dit dans Libé sans July c'est "un autre monde"
On découvre qu'on est de mauvaise foi, super mauvais perdant, mauvais joueur, bagarreur, hystérique et capable de pleurer pour un match perdu.
Mais pas n'importe lequel, mercredi le Portugal jouait contre la France.
Ma tête contre mon coeur, mes pieds contre mes veines.
Le choix n'était pas dur mais la défaite incroyablement amer, parce que sous la carapace parisienne la petite portugaise voulait une revanche; La même que celle infligée par David à Goliath.
Et maintenant que l'Italie a battu la France, contre toute attente je ne me sens pas mieux.

Ce n'est que du Foot.

lundi 26 juin 2006

Résolutions

Alors que le thermomètre affiche une saison automnale. que les coeurs se font et se défont, que la fin des projets pointent le bout de leur nez et que les boulots s'éventrent les uns à la suite des autres, nous voilà en été.
Et l'été malgré l'imaginaire ce n'est pas tellement 30°C, mais une certaine nostalgie dans le rythme qui s'égraine, dans les habitudes qui se font bousculer, dans le temps qui soudain semble être passé en un instant.

Votre émission favorite est partie en vacances, la rue se vide de ses passants, le travail s'estompe doucement. Votre voisin part dans sa maison au bord de la mer avec ses trois enfants et le carré blond de sa femme et on s'imagine déjà flâner dans les rues esseulées de la capitale, des spartiates et les lunettes de soleil superflues sur le nez.

Au béton moisi de Paris, vais-je choisir le sable chaud du Portugal pour une énième épisode de réclusion?

un mois de ciné, de balades, de glaces amorino, de rendez-vous amoureux climatisé?
un mois de grasse mat, d'air pur, d'océan gelé, de solitude et de sorties nocturnes dans des clubs ibizaesques?

Match nul, on verra si le Portugal va en demi-finale.

lundi 19 juin 2006

La découverte blog du jour



http://www.deliciousdays.com


Des photos appétissantes, des recettes de gâteaux à la rhubarbe, des tartes aux asperges...


à vos bookmarks...

samedi 17 juin 2006

Lady's night

Vendredi soir


Une soirée entre filles ça se mérite et ça s'organise, d'un côté mes trois copines de facs de l'autre le duo infernal.
Une musique qui flirte avec tous les genres: The Smith, Paris combo, Air, Mira Calix

Un apero sur le balcon fait de concombre, raisins sec et jus de mangue.

Un diner autour d'une table ronde éclairé par des guirlandes:
Salade de laitue noix raisins et féta et vinaigre balsamique
tomates mozarella basilic frais avec un filet d'huile d'olive de truffe
Haricots avec un filet d'huile d'olive saupoudré d'aïl
Poulet fermier thym, basilic, poivre, aïl, bouillon de poule

Tarte compote de rhubarbe, pommes coupées saupoudré de poudre de noisettes

1H tout le monde baille, ça fatigue de papoter.
Finalement le cocktail framboises écrasées vodka ce sera pour une prochaine fois.

jeudi 15 juin 2006

Allumettes chics

Quand on s'emmerde pendant les conférences de presse, on pickpocket les allumettes



Hotel K, Costes, avenue Kléber

mercredi 14 juin 2006

Le foot

Je n'ai pas attendu comme Isabel Marant que la France gagne leur premier mondial pour regarder les matchs à la TV.
Je n'ai pas non plus attendu que le Portugal organise l'Euro pour trouver que le Foot c'est de l'adrénaline.

Alors que la Finale aura lieu le 9 juillet, j'entends tout le monde dire " font chier avec leur foot" à la radio, à la télé, dans la rue, sur internet...Moi j'aime pas le Tour de France et j'insulte pas pour autant les personnes qui regardent le cyclisme.
Mais la différence avec le mondial et le Tour de France c'est que la nouvelle mode est au "tout le monde est obligé de regarder"
Dans les cafés, à Monoprix, dans la rue, ils ont installé des écrans plats; au boulot les gens écrivent leurs articles en regardant la télé, dans la rue tout le monde commente. Le mois de juin sous le soleil d'adidas.

Je comprends que cela puisse ronger ceux qui préfèrent Rolland Garros mais la faute à qui? aux journaux qui ont décliné le mondial sous toutes ses formes ( ELLE, L'Express etc)? à M6 qui nous balance la bonne femme du séléctionneur ( version Béatrice Borloo)? à TF1 et son embargo sur tous les matchs de l'équipe de France? aux JT qui commencent par le résumé des matchs? à ceux qui passent leur temps à être grognon et à râler?


Pour moi le Foot c'est un truc de Famille comme dirait Al Pacino. Soit je regarde le match avec mon papa soit je fais le mur et je finis aux urgences récupérée par ma maman.


Alors chers grognons
je râle donc avec vous sur les 30°C, sur la pollution, sur les crottes de chien dans la rue, sur les immeubles de plus de 5 étages, sur la redevance télé, sur Villepin qui veut supprimer 15 000 postes de fonctionnaires non pas à la Poste mais dans l'éducation ( of course)...

dimanche 11 juin 2006

scènes de nuit

20H45 ligne 11
Je suis dans le métro, j'ai rencard à Jourdain. Je rentre dans le métro, je m'assoies dans l'espace de 4 sièges. J'écoute mon ipod. Tout d'un coup, le mec devant se retourne et me regarde fixement, une bonne cinquantaine de secondes plus tard, je regarde ailleurs. Genre j'ai pas remarqué que le vieux bedonnant se retournait pour me regarder bizarrement. Il se retourne, fouille dans sa poche puis se retourne vers moi en me montrant son ipod U2. je détourne le regard n'en pensant pas moins.

2H45 Noctalien N12
Je suis assise derrière le conducteur. Everything is all right. Puis tout d'un coup, j'entends un énorme cri, le bus stoppe. On avait vomi dans le bus. Beurk.

3H05 Gare montparnasse
Ipod fixé sur les oreilles. Je trace, je passe devant total, devant une demi-douzaine de SDF, de japonais qui sortent sans doute de l'hôtel, je sens une présence derrière moi. Je me retourne, un mec de 156 cm me suivait depuis la gare me parlant alors que je n'entendais rien. Après quelques propositions que vous imaginez alléchantes, je réussis à le décourager. Alleluia, chez moi y a pas de fous.

samedi 10 juin 2006

Draguez au supermarché

un scoup: 164 cm ça aide à décrocher des sourires masculins.


Il suffit de trouver une victime pas trop laide et de montrer le bout de l'escarpin en souriant.

J'ai testé.

Après une bonne poignées de minutes à attendre le vigil, je jette un oeil et aperçoit un joli garçon devant les pâtes, non loin du rayon soda.
Je m'approche, je lis un regard interrogatif et je lance avec un sourire de petite fille à couettes:

Dites ça vous embête de m'attraper le pepsi, je suis trop petite.

Et là, le regard inquiet de mon interlocuteur se transforme en un sourire olympien. les audacieuses auront chorégraphié leur attente en caisse juste derrière leur proie.

Les choses sont claires, les mecs prennent leur pied en jouant les princes samaritains.

vendredi 9 juin 2006

Souriez, vous etes filmés

Une pratique autrefois marginale qui est devenue le standard idéal des grandes villes: la surveillance.
Les fans de sarko l'adorent quand les lecteurs d'Orwell la traquent.
Beaucoup plus dangereuse qu'elle en a l'air la vidéo-surveillance ne prévient pas le crime, elle le dénonce. Les choses sont prises alors en sens inverse, pas de quoi se sentir en sécurité quand un oeil anonyme vous scrute.

Les parisiens sont filmés en moyenne 15 fois par jour, y a de quoi être effrayé

Je me suis amusée aujourd'hui à suivre ma traçabilité quelle soit d'ordre vidéo ou autre:

J'allume mon ordi, je check mes mails: fichage
Je sors de chez moi: je suis filmée par la caméra de surveillance
je rentre dans l'ascenceur: je suis filmée
J'attends le bus: je suis filmée
je rentre dans le bus, pass navigo: je suis pistée
je passe au franprix: je suis filmée dans les rayons
je paye: ma carte bleue me trahit
je sors: je suis filmée
mon portable sonne: traçée
je rentre dans la fac: je suis filmée
je reprends le bus: pass navigo: pistée
je passe à la banque: filmée
je rentre dans le ciné: filmée
je choisis ma place, mon pass me trahit
je ressors je suis filmée

et ça continue

Finalement la télé-réalité n'est pas là où on croit.

dimanche 4 juin 2006

Not in my name

Des enfants cherchés par la police.
Ca ne vous rappelle rien?



"Pour des milliers d’enfants et de jeunes majeurs, le 30 juin 2006 ne marquera pas le début des vacances d’été, mais bien le commencement d’un calvaire. En effet, à cette date, le sursis que M. Sarkozy avait dû accorder aux jeunes majeurs sans papiers scolarisés et aux parents d’enfants scolarisés tombera. Suspendues parce que les mobilisations d’écoles et de lycées se multipliaient, les expulsions reprendront.

(...)

A l’arrivée, ce sera pour la plupart l’extrême misère : pas de logement ou le bidonville, pas de travail et pas d’espoir d’en trouver. Des persécutions, parfois les plus atroces, contre ceux que la France a débouté du droit d’asile. Ils paieront pour les raisons pour lesquelles ils avaient fui et certains pour avoir dénoncé leurs tortionnaires à l’étranger. Pour les enfants, pas d’école, dans des pays où la scolarisation est un luxe. C’est ce gâchis qui se cache derrière les chiffres records d’expulsions annoncés avec satisfaction par le ministre de l’Intérieur : des milliers de vies propulsées dans l’indigence et parfois achevées sous la torture !

(...)
Cela contrevient aux lois en vigueur. Mais l’enseignement que nous avons à dispenser à nos élèves ou l’éducation que nous devons à nos enfants ne peut pas être l’exemple de la soumission à un ordre injuste. Chacun a en mémoire les épisodes où face à des persécutions insupportables, chacun a dû faire des choix. Et où ne pas choisir était choisir de laisser faire. Et pas seulement dans les périodes de dictature. Rosa Parks, emprisonnée à Atlanta en 1955 pour avoir enfreint les lois ségrégationnistes aurait-elle dû se soumettre au prétexte que ces lois avaient été « démocratiquement » prises ? Le général Paris de la Bollardière, mis aux arrêts pour avoir dénoncé les tortures de l’armée française en Algérie, aurait-il dû se taire parce que la France était une démocratie ?

Nous ne laisserons pas se commettre des infamies en notre nom."



Signez la pétition
http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=24#sig

jeudi 1 juin 2006

BPI for ever

Dans la queue de la bibliothèque de beaubourg, on attend collé pour pas perdre une seconde. Certains lisent, d'autres se greffent leur portable à l'oreille, d'autres racontent leur histoire de cul de la veille ... On attend 45 voire 60 minutes debout empaquetés mais impatient de s'asseoir sur les chaises grises et de n'entendre que le bourdonnement des feuilles tournées.
Et puis quand on a pas de bol, il se met à pleuvoir.
Ou pire on croise un pseudo prince Indien (voir billet de cet été) qui fait même pas semblant de connaître quelqu'un au début de la queue pour doubler tous ceux qui n'osent rien dire.

mercredi 31 mai 2006

Message personnel à Michael Jackson

Quand j'avais 11 ans Michael tu chantais ça: Make a little space to make a better place. Et pourtant tu as cru pendant longtemps qu'être blanc c'était mieux qu'être noir. Et moi à 11 ans je croyais un peu que ta chanson elle allait changer les choses.
On peut que constater le contraire.

Nicolas Hulot, il dit que Sarko veut l'aider à stopper le gaspillage des ressources naturelles.
Je crois vraiment que je préfère quand tu chantes.


...See the nations turn
Their swords into plowshares ....

mardi 30 mai 2006

70 morts en Irak aujourd'hui

La France de Sarkozy rejette l'immigration "besoin" pour une immigration "touristique" néo-colonialiste.
C'est donc avec un pincement au coeur que je voyais les images de l'arrivée d'immigrés africains sur l'archipel des canaries.
D'un côté de la rive des européens en uniforme et gants de latex et de l'autre des hommes heureux de trouver un refuge.
En arrivant sur la terre ferme, les autorités ne pensaient qu'à les inspecter, les africains à serrer la main de leurs nouveaux voisins.

Le policier ne comprend pas le geste et quand il le comprend, lui tend une main flasque, inutile et condescendante.

C'est dégueulasse d'être aussi con.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...