mercredi 29 novembre 2006

Vernies

Tout le monde me demande où j'ai trouvé mes sublimes petites ballerines à bout ovale vernies.

c'était là:



Rétro mod'
27 rue du Four, 75006
20 € alors évidemment c'est du plastique!

lundi 27 novembre 2006

Hooligans: entre vandalisme et nazisme

Vendredi, une jeune homme de mon âge est tué par balle à la fin d'un match de foot qui opposait le PSG avec l'équipe de Tel- Aviv.
Un fait divers qui a de quoi exciter les nerfs de la presse française grâce à un casting d'enfer: un policier antillais en civil, un jeune supporter israelien poursuivi et cent cinquante supporters néo-nazi en bombers et crâne rasé.

Le préfet de police avait classé le match au niveau 1 ( pas sujet à polémiques et à incidents) ce qui peut paraître étrange quand on sait qu'une partie de la tribune de Boulogne s'amuse à faire le salut Hitlérien lors de l'hymne national.
Ce n'était pas l'OM certes, mais c'était une équipe israélienne.
Je vous aide à faire le rapprochement que le préfet n'a pas fait: Israel= juifs ; Boulogne Boys/ Gavroches = néo-nazis.
On a séché les cours d'histoire à l'école, monsieur le Préfet?

La fin du match a été palpitante: des centaines d'abrutis décérébrés contre un jeune homme légèrement paniqué, un policier mi homme mi-zorro qui lui vient en aide, une arme et un macdo en guise de bouclier et quelques minutes après un mort par terre...

La presse se régale de vidéos amatrices et de photos prises par les téléphones portable des journalistes footeux présents un peu par hasard. On entoure de rouge l'arme du crime et le policier qui va avec, on montre les vitres du Macdo défoncées, la trace de sang qui reste sur le bitume... on a du sensationel, on en profite.

Mais on ne se demande pas comment ces centaines de supporters xénophobes ne sont pas passibles d'amende puisque je le rappelle l'incitation à la haine raciale est punie par la loi. Comment les associations du PSG peuvent-elles laisser salir le football avec autant de passivité?

Sarko du haut de ces 120 cm devrait se préoccuper de faire son boulot de ministre de l'intérieur au lieu de se pavaner sur ces talonnettes pour mieux voir 2007.

La liberté de penser a sans aucun doute des limites, celles de la morale.

mercredi 22 novembre 2006

Adriana ou Fernanda?

Un léger contentieux entre mon mec et moi.
Il est pour Adriana, je suis pour Fernanda.

ET VOUS?

On change les photos et on continue de voter!
J'ai choisi des photos plus "naturelles'

Fernanda Tavares










Adriana Lima

mardi 21 novembre 2006

Le Baiser





Parce que la moitié de l'amphi a gloussé à s'en tordre la glotte lorsque la prof a lu ce sublime poème érotique de la saphique Louise Labbé, le voici en moyen français et traduit en français moderne.









XVIII

Baise m'encor, rebaise moy et baise :
Donne m'en un de tes plus savoureus,
Donne m'en un de tes plus amoureus :
Je t'en rendray quatre plus chaus que braise.

Las, te pleins tu ? ça que ce mal j'apaise,
En t'en donnant dix autres doucereus.
Ainsi meslans nos baisers tant heureus
Jouissons nous l'un de I'autre à notre aise.

Lors double vie à chacun en suivra.
Chacun en soy et son ami vivra.
Permets m'Amour penser quelque folie :

Tousjours suis mal, vivant discrettement,
Et ne me puis donner contentement,
Si hors de moy ne fay quelque saillie.

*


18

Embrasse-moi, embrasse-moi encore et encore :
donne m'en un de tes plus savoureux,
Donne m'en un de tes plus amoureux :
je t'en rendrai quatre plus chauds que braise.

Las, te plains-tu ? Viens, que j'apaise ce mal
en t'en donnant dix autres encore plus doux.
Ainsi mêlant nos baisers si heureux
jouissons l'un de I'autre à notre aise.

Alors chacun de nous aura une double vie.
chacun vivra en soi et en son ami.
Laisse-moi, Amour, imaginer quelque folie :

je suis toujours mal, car je vis repliée sur moi,
et je ne puis trouver de satisfaction
sans me ruer hors de moi-même.

lundi 20 novembre 2006

prof: une maladie psychique?

Samedi après-midi, à la bibliothèque alors que je travaillais mon ancien français (...), une prof devant moi corrigeait ses copies.
Parfois souriante, parfois moins, des grosses tâches de rouge sur les feuilles devant elle, le tailleur gris, les yeux verts et un air crispé.
Lorsque tout d'un coup sans introduction, elle se lève, pose violemment son sac à main, sa sacoche et son sac en plastique sur la table. Elle rouspète, laisse échapper quelques voyelles gutturales, s'agite et inquiète ses voisins de table. Une jeune fille lui lance timidement "mais vous êtes prof?!". ( Vous ne devriez pas faire du bruit et montrer l'exemple)
Les yeux de la prof mi monstre mi anxiolytique sortent presque de leur orbite: " Et quoi, ça vous dérange? on se tue pour vous...et nous, on peut crever la bouche ouvert".
Sur ces mots, elle tourne les talons et revient quelques minutes plus tard shootée donc sage.

et l'autre qui veut leur faire faire 35h ... juste 15 et ils sont déjà fous...

vendredi 17 novembre 2006

Jusqu'où ira la mode?


Ana ne pesait que 40 kilos pour son mètre 73.
Anorexique parce que les canons de la mode obligent les jeunes mannequins à se maltraiter. Pour maîtriser son apparence, elle ne mangeait plus, dit-on, que des pommes et des tomates. Son corps ne pouvait plus se battre et elle est morte hier d'une banale infection urinaire.

La censure madrilène et le décès de cette jeune brésilienne de 18 ans, réveilleront-ils les esprits?
Rien n'est moins sûr.

dimanche 12 novembre 2006

Lettre ouverte à Ségolène

Ma chère Ségolène,

Quand tu as choisi Paule Ka comme fournisseur de tailleurs, je t'ai suivie, parce que ce n'est pas tous les jours facile, de se looker quand on a fait l'ENA.
Quand tu as décidé de te présenter pour représenter les femmes, je trouvais ça un peu réducteur mais en bonne féministe encore une fois, je t'ai suivie.
Quand tu as proposé de faire faire du militaire à des gamins désorientés, j'ai divergé mais je suis restée
Mais maintenant que tu as dévoilé, malgré toi, le visage d'une femme de pouvoir malhonnête qui cache ses propositions litigieuses pour ne pas froisser et obtenir un maximun de voix, je te lâche.
Parce qu'être prof c'est bien plus que des cartes de pointage, des horaires fixes et des contrats artificiels.
Si avec les 15, 18 ou 24h de cours qu'ils ont déjà, ils avaient les moyens d'enseigner dans de bonnes conditions, ce serait déjà bien.



Les solutions sont-elles vraiment où tu les cherches, Ségolène?
Mais peut-être ne s'agit-il que d'un combat pour obtenir la première place et la couronne en strass qui va avec.
C'est bien dommage, ce n'est pas avec une gauche sarkozienne qu'on va réduire Le Pen à ce qu'il mérite vraiment.

vendredi 10 novembre 2006

L'oeil photographe

Internet ressemble à une gigantesque galerie d’art. On y trouve des clichés de Mondino, de Jan Welters, d’Andres Serrano mais aussi et c’est tout l’intérêt du net : les prochaines recrues de GAMMA, les futures stars de la photographie internationale et de talentueux amateurs.
Fini les files d’attente parisiennes sous -5°C, en un seul clic, vous pourrez dorénavant agrandir les clichés de vos choix, et admirer sans voisin pressant le grain fin et précis de Sebastiao Salgado, la lumière ouatée de Sarah Moon et l’œil photographe de Hug-Delcey. Ces artistes du regard trouvent ici un espace d’exposition sans limites.
Pour vous, une sélection des plus beaux sites de photos qu’on rencontre sur le Web : de l’érotique au sordide, du portrait au descriptif. Numérique et argentique, connus et inconnus.



Les lieux partagés…

http://www.galerie-photo.com/galerie.html
Des infos pratiques à foison. Si vous cherchez un stage sur photoshop, des bouquins de photo, un nom de photographe, un événement, vous êtes au bon endroit.

http://www.galeriephoto.org
Un repère désorganisé où l’on peut dénicher à la fois de sublimes images New Yorkaises du breton Daniel Lebée et d’incroyables vues d’usines désaffectées et de zones portuaires par Florian Petit.

http://www.imagesaucentre.com/
Les meilleures expositions de la région Centre réunies dans un site à la fois didactique et curieux. Les œuvres majeures de leurs collections publiques mélange, entres autres, à Tour les créateurs Sarkis et Édouard Levé et à Bourges les marais de Bernard Plossu. Un aller/retour à Orléans ? why not?


Les noms…

Sarah Moon : la jubilation évanescente
Née en France en 1941, Sarah Moon excelle dans la photo floue, dissolue et brumeuse, dans les influences lunaires et ténébreuses. Ses modèles aux courbes majestueuses nous transportent dans un monde feutré et énigmatique. Autrefois connue comme photographe de mode pour ses campagnes de pub pour Cacharel, elle obtient en 1979 un Lion d’Or à Cannes.
http://www.staleywise.com/collection/moon/moon.html

Sebastiao Salgado :
D’abord économiste, le photographe brésilien change subitement de voie en 1973 pour se consacrer au photo-reportage. Éxodes, Autres Amériques, Famine au Sahel, sont autant de témoignages sur les inégalités et les mouvements de population dans le monde. On y découvre et re-découvre cette lutte impossible pour une vie meilleure…
http://www.terra.com.br/sebastiaosalgado/index.htm

Et aussi :
Bettina Rheims- http://www.art-forum.org/z_Rheims/gallery.htm
Josef Koudelka- http://www.transphoto.net/koudelka/index.php3
Karl Blossfeldt- http://www.artphiles.com/photophiles/Blossfeldt/




Des jeunes artistes bourrés de talents…

L’univers atypique de la jeune Enid Hudson surprend par sa fantaisie. Photos insolites, portraits et détails de la vie ordinaire : http://neurasthenic.net/

Fonctionnel et très design, le site de Liz Wolfe réservé aux connections haut débit met en scène des couleurs pop et des objets détournés. Enfantin et sucré…
http://www.lizwolfe.com/

Des photos depuis le Danemark, l’Italie et Londres, proposées par Agata Lencewska, Hanne Piasecki, Helena Kvarnström et Sara Lando et sur lesquelles on pose épinglé d’une fleur.
http://www.omondieu.com/

Ici on voyage entre le blog et la galerie photo, entre Tokyo et Helsinki. On se noie dans le Sépia, le Noir et blanc, et la couleur fluo…
http://satu.exhaustfan.org/


Le(s) coup(s) de cœur…

La photographie tisse des histoires sur des détails, on y découvre souvent une part de soi et on s’aventure souvent entre le terrain vague du tragique et le mouvant du comique.
A découvrir : http://myredself.org/ et la talentueuse Joana Linda : http://www.lightstripping.net/
Et à ne pas rater : http://www.paper-doll.com/artist_project

À vous !
Créer sa galerie photo en 5 minutes : http://pro.photosapiens.com/


EP

jeudi 9 novembre 2006

Le Test de Mat

Je me prête au jeu.
Parce que j'aime bien cocher des cases.


1) Attrapez le livre le plus proche, allez à la page 18 et écrivez la 4ème ligne :
remonter de la place de l'accent français à celle de l'accent latin

2) Sans vérifier, quelle heure est-il ?
21H04

3) Vérifiez :
21H05 (pas maaaal)

4) Que portez-vous ?
Un sweat shirt rose et gris un pantalon noir, des chaussettes roses et mes stansmith.

5) Avant de répondre à ce questionnaire, que regardiez-vous ?

je lisais le blog de mat

6) Quel bruit entendez-vous à part celui de l’ordinateur ?
l'aération

7) Quand êtes-vous sorti la dernière fois, qu’avez-vous fait ?
ce matin 7H30, j'ai pris le bus

8) Avez-vous rêvé cette nuit ?
Freud affirme que oui

9) Quand avez-vous ri la dernière fois ?
ce soir lors d'un cours en amphi

10) Qu’y a t-il sur les murs de la pièce où vous êtes ?
une lito de Braque, un poster de la Volksbhüne, une guirlande électrique, une photo des coulisses d'un défilé de mode au Georges V

11) Si vous deveniez multimillionnaire dans la nuit, quelle est la première chose que vous achèteriez ?
une bouteille de Moët

12) Quel est le dernier film que vous ayez vu ?
"A caixa" de Manuel de Oliveira

13) Avez-vous vu quelque chose d’étrange aujourd’hui ?
oui

14) Que pensez-vous de ce questionnaire ?
Que les réponses qu'il amène ne vont intéresser personne

15) Dites-nous quelque chose de vous que nous ne savons pas encore :
Les filles qui s'appellent "Sandrine" sont généralement folles

16) Quel serait le prénom de votre enfant si c’était une fille ?
J'aurai 9 mois pour choisir, c'est suffisant

17) Quel serait le prénom de votre enfant si c’était un garçon ?
Voir plus haut

18) Avez-vous déjà pensé à vivre à l’étranger ?
Ouiiiiii

19) Que voudriez-vous que Dieu vous dise lorsque vous franchirez les portes du paradis ?
Roland Barthes vous attend en Mezzanine avec un martini olive verte

20) Si vous pouviez changer quelque chose dans le monde en dehors de la culpabilité et la politique, que changeriez-vous ?
la teneur en calorie du chocolat et du fromage

21) Aimez-vous danser ?
Oui notamment sur "Spacer" de Sheila

22) Georges Bush ?
Beurk

23) Quelle est la dernière chose que vous ayez regardée à la télévision ?
son écran noir

24) Quelles sont les 4 personnes qui doivent prendre le relais sur leur blog ?
Je ne connais personne qui serait capable de relever ce défi incroyable

dimanche 5 novembre 2006

Une boulimie audiovisuelle

Chez M6, le chef de la programmation a craqué.
Depuis qu'ils ont découvert que la real TV c'était le bon filon et ils ont décidé de tout décliner version "vraies gens".
Avec un magazine déco pour ceux qui ont des habitats ringardes, du prime time pour ceux qui ne vivent qu'avec du saucisson dans le bec, des émissions relooking pour les femmes qui ne jurent que par le polyester et l'acrylique.
Tout le monde se retrouve sur M6: les apprentis cordon-bleu, les coiffeurs en faillite, les bricoleurs, les anti-sports, les bordéliques...

Une télévision plus proche des français ou qui misent tout sur une tendance boursouflée ?

En se substituant aux coachs, nutritionnistes, décorateurs d'intérieur, M6 s'imagine jouer avec la diversité mais impose encore une fois un standard unique.
Une question subsiste néanmoins: pour refaire décorer sa maison entièrement, faut-il payer la matière première ou Mamam M6 se charge de tout?

L'alternative à l'individualité

jeudi 2 novembre 2006

460 ml de sang en moins

Ce matin après mon cours de dissertation, pendant une heure sans cours, je suis allée donner mon sang. 460 ml précisément.
J'avais petit-déjeuné le matin, mais j'ai quand même bu un gros jus d'orange après, au cas où...

10H 45 je retourne à la Sorbonne, je croise Amandine en bas des escaliers (les escaliers sont durs à monter) puis on s'installe devant la salle de cours d'Ancien Français.
11h le cours commence. Je ne comprends rien comme d'hab je ne m'affole pas. Puis tout d'un coup je regarde ma main gauche ( celle qui a donné du sang) et la trouve vaguement violette. Alors je retire le pansement - garot recouvert de sang ( trop serré, c'est sûr) et je continue à noter les commentaires sur Caienz et Laiens.
11H30 Tout d'un coup, je sens une vague sensation de chaud/froid, je transpire, je commence à voir des étoiles, je dis à Amandine que je ne me sens pas bien, pas la force de me lever je suis super molle et puis plus rien.
Je me réveille par terre, une fille qui me prend le pouls, une autre qui me tient la jambe. La salle de cours se vide sous les ordres de la prof.
11h45 Un secouriste essaye de m'ouvrir les yeux, il me parle de loin, on me demande mon prénom, ce que je prends comme médicament, Amandine explique que j'ai donné mon sang.

Les pompiers arrivent, il me donne de l'oxygène et je suis évacuée de la Sorbonne et transportée à l'hôpital Cochin.

Un malaise vagal en plein cours...
Je rentre chez moi. Pas de cours de grammaire, aujourd'hui.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...