mardi 27 février 2007

dimanche 25 février 2007

La vie en Edith

Après une journée sous le soleil du subjonctif, je m'octroie une pause avec Edith.


Le ciel bleu sur nous peut s'effondrer
Et la terre peut bien s'écrouler
Peu m'importe si tu m'aimes
Je me fous du monde entier
Tant qu'l'amour inond'ra mes matins
Tant que mon corps frémira sous tes mains
Peu m'importe les problèmes
Mon amour puisque tu m'aimes

Hymne à l'amour, Edith Piaf

mercredi 21 février 2007

Quel héros suis-je?


Indiana Jones : 74%
Tu aimes l'aventure, et détestes le quotidien.
Hannibal Lecter : 68%
Yoda (Star Wars) : 66%
Schrek : 66%
James Bond : 65%
Eric Draven (The Crow) : 64%
Jim Levenstein (American Pie) : 63%
Maximus (Gladiator) : 63%
Forrest Gump : 62%
Batman / Bruce Wayne : 61%
Tony Montana (Scarface) : 61%
Néo (Matrix) : 60%

Quel héros de film es-tu ?

dimanche 18 février 2007

La classe de Karolina

Sa chaussure se détache mais Karolina ne perd pas ses moyens. Sans vaciller sous les projecteurs et face à des milliers de spectateurs, elle se met sur la pointe du pied pour compenser les 7 cm de talon de son pied gauche. Elle achève ainsi son passage sur le catwalk: sans faute. La classe.



En plus, je suis sympa. La troisième partie du défilé de Victoria's secret est assez sublime ( la première aussi ceci dit). Les pièces sont très belles, la thématique réussie et le show très spectaculaire, as usual avec VS.

jeudi 15 février 2007

Croque madame

prend toute la place.



Les concours et croque madame ont raison de mon temps...
Je ne poste pas beaucoup mais ça va revenir!

croquemadame.blogspot.com

jeudi 8 février 2007

Le sang contre la terre

Monsieur Le Pen clame haut et fort qu'il est contre la double nationalité et que s'il était au pouvoir, il obligerait tout ceux qui ont cette double nationalité de faire un choix.
Et parce que j'ai cette double nationalité, je me suis posée la question.

Suis-je portugaise ou française? Et surtout laquelle choisirais-je?

Contrairement à ce qu'affirme Le Pen la double nationalité ne s'obtient pas sans démarches. À 16 ans, je suis allée à la préfecture pour officialiser une identité que je suis sûre d'avoir.
Je suis née en France, mes parents sont portugais immigrés en France depuis 30 ans.
Je parle portugais et je parle français. J'aime le Portugal, et j'aime la France.

Mais, je ne suis ni française ni portugaise, je suis les deux et j'en suis fière.
Cette double nationalité m'a forgée, elle me construit encore.
Comment pourrais-je effacer mes racines portugaises? Comment pourrais-je renoncer à mon identité française?
C'est impossible.

Je ne choisirais pas. Je partirais, car on ne choisit pas entre son sang et sa terre.

lundi 5 février 2007

Freaky day

L'hopital Saint-Anne a dû laissé une fenêtre ouverte, je ne vois que ça.

- 16h54 - Métro ligne 1 -

Plongée dans mon livre sur la critique littéraire et assourdie par mon ipod, j'attends ma station avec impatience. Je compte mes minutes de présence à la BPI. Puis tout d'un coup, un mec bourré comme un bâteau pour le Détroit de Gibraltar débarque dans ma rame, une canette de bière à la main et l'envie pressante de communiquer.
Il pivote, tournoie, recule, s'avance, cause, chante, crache...tout le monde commence à s'écarter de lui... et lui vint à l'idée de venir m'emmerder.
Putain, j'étais tranquille dans mon coin... pourquoi moi?
Il me cause, je n'entends rien. Il s'avance, je ne bouge pas. Le mec a mes côtés commence à crisper ses cuisses. Le métro freine et... sa bière s'explose sur le sol... c'est bien ma veine.

- 21H15 - Bibliothèque publique d'information -

Cette fois-ci plongée dans ma dissert, j'attends avec impatience de finir mon paragraphe.
La bibliothèque se vide. Tant mieux, moins il y a de monde, moins les portables vibrent sur la table commune. Devant moi, une beau brun bosse ses fractales.
Et voilà, qu'un type aux cheveux gras débarque dans la salle littérature. Il braille, dodeline entre les étagères, se mouche bizarrement et vient s'asseoir à côté de moi...je reste stoïque.
Le matheux en face de moi se mord la lèvre. Le type bizarre attrape un bouquin laissé sur la table, feuillette quelques pages du Juif errant et hurle "Vive les arabes!"
Une odeur putride s'échappe de son corps, elle m'encourage à rassembler mes affaires. Mais voilà qu'il se relève, re-hurle un truc inaudible et s'en va. Je regarde mon voisin, je soupire. Je replonge dans mon bouquin.

dimanche 4 février 2007

Saudades de Lisboa



Lisbonne me manque
Les rues pavés, l'odeur du Tejo, la lumière du sud, le tram 28, les mini-boutiques de agua ardente, les pasteis de nata...
Mais on ne peut pas toujours revenir au même endroit.
Et le reste du monde?

vendredi 2 février 2007

Pour Gary Graham

Manifestation contre la peine de mort

Samedi 3 février
14H
Place de l'Opéra Garnier - Bastille

Et bonne nouvelle: la France va bientôt insérer dans sa constitution l'abolition de la peine de mort.

Une petite pensée pour:
Mumia Abu Jamal
Darlie Lynn Routier
Erica Yvonne Sheppard
Brittany Marlowe Holberg

encore dans le couloir de la mort...


Gary Graham (exécuté)

Exécuté le 23 juin 2000, au Texas Gary Graham, aussi connu sous le nom de Shaka Sankofa, 36 ans, a été exécuté par injection mortelle pour le meurtre de Bobby Lambert, le 13 mai 1981.

A l'époque des faits, Gary Graham avait 17 ans. Bobby Lambert, de race Blanche, a été assassiné par un homme Noir dans le parking d'un magasin à Houston, dans ce qui semblait être une tentative de vol. Gary Graham a été arrêté une semaine plus tard pour un vol qui n'était pas lié à cette affaire, pour lequel il avait reconnu être coupable. Une semaine après son arrestation, il était inculpé du meurtre de Lambert après avoir été identifié par un témoin oculaire du crime, Bernadine Skillern. Elle l'a identifié de loin et avait une vue déficiente. Elle était dans une voiture, il y avait des arbres qui lui cachaient partiellement la vue.

C'est sur la seule foi de ce témoignage que Gary Graham a été condamné à mort. Des preuves découvertes depuis ont mis en question la fiabilité de cette déposition, notamment en raison des techniques de persuasion employées par la police.

Gary Graham, adolescent noir accusé d'avoir tué un homme blanc, a été jugé par un jury composé de 11 Blancs et d'un Noir. Il a d'abord été défendu par des avocats trop occupés pour défendre un client qu'ils pensaient être coupable en raison des crimes qu'il avait déjà commis. Les avocats n'avaient pas cherché à produire le témoignage d'autres témoins oculaires qui n'avaient pas reconnu en Gary Graham l'auteur du meurtre. Jamais ils n'ont porté à la connaissance du jury que le revolver qui avait été trouvé sur Gary Graham au moment de son arrestation n'était pas celui qui avait tiré le coup fatal.



revoltes.org

jeudi 1 février 2007

11 février, date historique


L'avortement en question au Portugal

Le 11 février, les électeurs portugais doivent avoir à répondre à la question:
«Etes-vous d’accord avec la dépénalisation de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) si elle est réalisée, à la demande de la femme, dans les dix premières semaines de grossesse, dans un établissement de santé légalement autorisé?»

Allez les portugaises, ne laissez pas la religion décider pour vous.

Moi, je dis sim/oui!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...