dimanche 11 mars 2007

Les vendredis 13 sont aussi des mardis

Les jours fondent avec le soleil pré-printanier.
Aujourd'hui dimanche, deux jours me séparent du concours du Capes et de ses 15 heures d'épreuves écrites.
980 places au final.

Alors qu'on touche des doigts la maison des examens de Créteil, les doutes ne se dissipent pas. On a peur, on a froid, on a mal au ventre, on se choppe un rhume la semaine avant, on culpabilise de dormir, on espère finir sa page avant que la cloche de la bibliothèque ne sonne, on se retient d'aller aux toilettes pendant 45 min pour éviter de perdre du temps, on ne perd pas une seconde dans les transports en commun. On pense épithètes, dérivation suffixale, subordonnées périphrastiques... On se couche avec Barthes et on se lève avec Jakobson. On rêve de Madame Bovary et on cuisine pour Frédéric Moreau.
Les rues nous font penser à des relatives, les avenues à des régissantes, on analyse les sloggans dans le métro, on se rappelle les conjugaisons du verbe 'estre" et "cuidier" au futur II en ancien fançais en faisant la vaisselle.
On a la tête qui explose, on a l'impression qu'on ne sait rien, on a l'impression qu'on mélange tout, on est effrayé par la page blanche, on a le sentiment d'avoir été aux Antilles pendant les six mois de préparation.
On n'est jamais prêt, on n' est jamais confiant. On n'est jamais sûr de soi, on n'est jamais tranquille.
On a envie de pleurer, on a envie de crier, on a enfin envie de souffler.

Deux jours ... ce ne sont que 48 heures qui vous rapproche de l'enfer de Dante.
On espère que le souffle des Dieux nous guidera jusqu'à l'Olympe et on n'est vraiment pas sûr de ça.
Mais on est fière de soi, et je suis fière de moi.

Le mercredi 14 sera peut-être le dernier jour de ma vie où j'entendrais parler de la langue française du XIIIe siècle.

Rien n'est moins sûr mais y croire c'est peut-être quelque part déjà réussir.

Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire mardi prochain. Moi, je ne sais pas encore.

4 commentaires:

Dosadi a dit…

Pour te destresser, rien de tel que d'aller dans un bois et crier pour liberer ton stress !

TFxx a dit…

Le pire c'est que je ne suis pas encore stressée...je suis un peu anxieuse parce que je dois finir mon programme!
en revanche: les minutes où je serai assise à attendre le sujet vont êtres longues!

armeur H a dit…

Quand j'attendais - pour l'oral - j'avais mes deux fétiches : une photo de Barthes par Cartier-Bresson dans une poche, "Le plaisir du texte" dans l'autre, et les instructions officielles dans le sac. Ça me rassurait, je lisais qqs pages du Barthes et ça faisait comme un Mars.
Repose-toi bien, de toutes façons, là, ça sert plus à rien de réviser. Va te promener, bois un verre en terrasse, va au ciné.

Dosadi a dit…

M... :p


3 petites citations =>
"Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel." Jean Jaures

"La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but." Alain

"Le courage n'est rien sans la réflexion." Euripide

A tantot !

bisous :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...