mercredi 25 avril 2007

au bout de la ligne 4

Chaque élève de l'IUFM a le droit (et non l'obligation) d'effectuer un stage de 5 séances dans un établissement scolaire pendant sa première année (PLC1 - professeur lycée collège 1 année).
J'ai donc été convoquée fin mars pour le stage et affectée dans le collège le plus défavorisé de Paris (ZEP 4) , j'ai nommé Utrillo - porte de Clignancourt.

Délicieux moment où vous apprenez à oublier tout ce que vous avez vu et lu dans les média.
Pas de coup de couteaux dans la cour, d'insultes envers le professeur, pas de pieds sur la table, ni de refus de travailler. Des enfants de toutes origines qui veulent apprendre malgré des handicapes lourds comme des chars d'assaut.

S. vit à 7 dans un 30 m2, ne peut pas faire ses devoirs mais demande au professeur ce que signifie "gutural" et le note dans son classeur.

E. est battue par sa mère adoptive mais vient en cours le sourire aux lèvres enchantée à l'idée de réciter quelques vers de Racine.

Ils font en 1h ce que des enfants avenue Georges Mandel ferait en 5 min mais qu'importe, ils le font et avec ardeur. Parfois avec insolence, parfois avec la peur de l'échec, parfois avec moquerie, parfois avec hésitation mais parce que ce sont des enfants, non pas parce qu'ils sont immigrés, mal élevés ou sots.

Derrière eux, une équipe pédagogique de choc qui organise des sorties, des cours de rattrapage pendant les vacances, des séances de lecture, de l'aide aux devoirs, des cours de théâtre... pour rétablir un peu ce qui, malheureusement, est dû à la vie et à ses injustices constitutives.


1 commentaire:

armeur H a dit…

Grandola Vila Morena !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...