samedi 12 mai 2007

Un vendredi soir à la Fourmi Ailée

La fourmi ailée est une restaurant/salon de thé violet dont les murs sont recouverts de lampes et de livres. On y dine des quiches aux légumes et des poivrons farcis, des thés de toutes sortes et des strudel délicieux.

On trinquait aux joues roses de nos vingt-cinq ans et une foule de questions se sont bousculées au fond de mon verre vide.
Les réponses se sont peut-être glissées dans les perles de vin éparpillées sur la nappe car les points d'interrogation ponctuent toujours mes phrases.

Que reste-t-il de l'amitié, quand l'amour a disparu?
Que reste-t-il de nos vieilles peurs quand se réouvrent d'anciennes plaies?
Que reste-t-il de nos rêves d'enfants quand le pyjama est devenu trop petit?
Que devient-on quand on perd son ombre?


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...