jeudi 5 juillet 2007

48h à Tours (3)

Absolument folle de joie, je sautille en descendant les escaliers du lycée. Je croise ma prof de littérature de la Sorbonne ( membre du jury ). Je lui fais part de mon enthousiasme, elle me complimente sur ma coupe Jean Seberg et pour cette première épreuve. Une fois dehors, je bousille mon forfait Néo pour me la péter un peu. Je discute avec un beau brun dans la salle de révision, il me file ses fiches, on se prend la pluie en allant faire des photocopies. J'attends, non sans quelque anxiété, l'épreuve que je redoute le plus: l'explication française.

Épisode 3


11h40
L'épeuvre d'explication française va bientôt commencer. Merci de vous munir de votre convocation....
Le coeur bat vite et fort. Je me poste devant mon carton "Commission 18". Là, vous avez le choix entre une poignée d'enveloppes qui contiennent deux livres au choix. Je me lance.
Je pioche: Méditations poétiques de Lamartine et Variété de Paul Valéry.
Sachant que j'avais prié pendant des heures pour ne pas tomber sur Valéry... ( bête noire des étudiants en IUFM qui passent l'oral, tant l'écriture est hermétique... )
J'ai deux heures, je choisis Lamartine: L'Isolement.


L'isolement

Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne,
Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ;
Je promène au hasard mes regards sur la plaine,
Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds.

Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes ;
Il serpente, et s'enfonce en un lointain obscur ;
Là le lac immobile étend ses eaux dormantes
Où l'étoile du soir se lève dans l'azur.

Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres,
Le crépuscule encor jette un dernier rayon ;
Et le char vaporeux de la reine des ombres
Monte, et blanchit déjà les bords de l'horizon.

Cependant, s'élançant de la flèche gothique,
Un son religieux se répand dans les airs :
Le voyageur s'arrête, et la cloche rustique
Aux derniers bruits du jour mêle de saints concerts.

Mais à ces doux tableaux mon âme indifférente
N'éprouve devant eux ni charme ni transports ;
Je contemple la terre ainsi qu'une ombre errante
Le soleil des vivants n'échauffe plus les morts.

De colline en colline en vain portant ma vue,
Du sud à l'aquilon, de l'aurore au couchant,
Je parcours tous les points de l'immense étendue,
Et je dis : " Nulle part le bonheur ne m'attend. "

Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières,
Vains objets dont pour moi le charme est envolé ?
Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,
Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !
(...)


Je fouille le paratexte, les préfaces et tout le bordel. Je me noie dans le dico. J'écris 10 pages d'explication. Je suis prête à causer poésie pendant 25 min devant 3 profs agrégés.

J'attends dans le couloir ( de la mort )

14h
Une des profs me fait rentrer dans la salle. Je pose ma montre devant moi. Je commence. La voix haute, le verbe fort, le menton élevé. Je les regarde et j'enchaîne sur le romantisme désoeuvré d'Alphonse, la mélancolie... J'étudie assonances et autres déictiques. je finis à l'heure après une conclusion orchestrée sur l'aspect autobiographique du poème et le dernier vers aussi célèbre qu'un slogan de pub. Je suis contente et confiante. Aucun blanc, aucune erreur de lecture, aucune liaison oubliée. Les alexandrins étaient mes amis. On me demande de sortir. J'attends la délibération. 5 minutes plus tard, je re-rentre en enfer.
Objectif entretien. 30 min de supplice.
Je ne réussis à répondre à aucune question. Je ne comprends même pas leurs questions. Comment peut-on poser des questions aussi abstraites?
Je ne baisse pas ma garde, je tente des offensives. je marque un point, mais pas assez à mon goût. je ressors mitigée. Bonne prestation mais mauvais entretien.

Demain est un autre jour. Je regagne mon hôtel avec mon poulet crudités entre les dents.


1 commentaire:

Pattt a dit…

Bah, ça veut rien dire l'entretien. Ils ont peut-être posé des questions à la con exprès parce qu'ils n'avaient rien à ajouter à ton explication ?

Rhalala, c'est pas bon pour les nerfs, tout ça.

Bises

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...