vendredi 6 juillet 2007

48h à Tours (4)

5h01 Tours s'éveille. Il pleut des cordes. Mon pantalon de smoking et mes ballerines noires morflent. Heureusement que je n'ai que 5 cm de cheveux sur le tête et pas un brushing de 45 min derrière moi. Je croque un gâteau en relisant ma fiche sur les programmes. Dernière ligne droite.

Épisode 4 ( fin)

6h25.
Les étudiants appelés à composer à 6h25 sont priés de sortir leur convocation.
Même procédure.
Mon sujet: "L'argumentation en classe de Première"
Petit coup de chaud: aucun manuel ne s'occupe de la classe de première.
Le libellé est faux.
Dans mon for intérieur, je refuse de céder à la panique. Je ne vais pas tout perdre le dernier jour. Je panique, je respire, je respire, je respire.
Je m'en sors avec une pirouette: j'étudierais l'argumentation en progression de la seconde à la première. L'ampleur du dossier à analyser ( 7 pages) ne me déroute pas ou presque.
L'étudiant/surveillant vient s'asseoir à côté de moi, ses regards ne me déconcentrent pas.
En deux heures, je noircis une dizaine de pages. De l'esprit des lois de Montesquieu me livre tous ses secrets.
L'exposé se passe bien. La fatigue gagnant je bute sur un/deux mots. Je fixe mes interlocuteurs. J'explique et je démontre.
L'entretien qui suit ressemble à un cours socratique. Je nage en pleine maïeutique. Je réponds aux questions. Ils entendent des fautes de grammaire imaginaires. Je finis sur une bonne réponse et je suis libre. Il est 9H50

1 commentaire:

Pattt a dit…

Donc, quoi qu'il en soit "ouf !!!!"

Débarrassée des oraux, c'est déjà çà, non ?

:-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...