dimanche 12 août 2007

Les cailloux du magicien d'oz

Le chemin que nous parcourons est semé d'embûches. La vie est ainsi faite. Pleine de couloirs et de sens interdits. Et parfois, malgré les réticences et les précautions, on foule de nos pieds hésitants les lieux que l'on ne devrait pas emprunter.
Généralement on râte, on oublie ou on zappe quelque chose. Une chose qui la plupart du temps ne nous semblait pas essentielle mais qui avec le temps le devient.
On se rend ainsi compte que l'on aurait dû ou qu'au contraire, on aurait dû éviter ... et on regrette. Souvent, on essaye d'oublier mais le souvenir est trop fort. Et surtout, on aimerait pouvoir changer les choses.
Less plaies les plus profondes ne font pas nécessairement mal mais elles mettent du temps à cicatriser.

C'est ainsi que l'on s'assoit idiotement sur de belles amitiés.
Espérons que les erreurs ne soient pas toutes ni indélébiles ni irréversibles. Ce serait vraiment trop con.

3 commentaires:

guerom00 a dit…

Je suis trop fainéant pour entretenir les amitiés… Ça demande trop de boulot :)

Anonyme a dit…

Tu as le don de rendre poétique n'importe quel sujet .....

Elsa a dit…

merki :))

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...