dimanche 9 septembre 2007

Rendez-vous manqués

Parce que la vie est faite de rencontres, de sourires et de pas perdus, elle ressemble à un carrefour. Certains traversent sur les clous, d'autres évitent les bandes blanches, d'autres encore regardent devant eux sans craindre les voitures. C'est vrai, pourquoi devrait-on se soucier du feu rouge?

Pour la peine, voici une petite partie de l'incipit du "roman" que je suis en train d'écrire. Soyez tolérant, c'est un premier jet.


Chapitre 1 - J'ai peur pendant l'atterrissage

L’air est tiède. Les rues se désertent. Les couples se serrent frénétiquement les paumes, la lune brille épinglée sur un ciel noir sans nuages. Je remonte la rue, mes espadrilles claquent sur le bitume parisien.
Paris change de visage à l’approche des mois chauds. Elle se vide, s’étire et patiente. Je suis comme elle. Je tends mes bras dans la moiteur de la nuit. J’attends que quelque chose s’infiltre dans le silence, m’entoure de sa fraîcheur et m’aide à circonscrire de nouveaux horizons. (...)


5 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai toujours aimé conduire... mais à un carrefour que l'on ne connaît pas quelle rue prendre? Continuer dans la même direction ou prendre une rue plus accueillante au risque de s'y perdre?

TFxx a dit…

Qui ne risque rien, n'a rien

Macmg a dit…

Tu comptes te faire publier si l'occasion se présente ?

Elsa a dit…

ah ouais :) grave!!

Lipsticked a dit…

La suite, vite !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...