mercredi 3 octobre 2007

Il faisait 50°c, et ils crevaient au soleil


Une de mes amies est infirmière pour une ONG. À 16 ans, elle s’imaginait dans la déco, moi dans l’édition. Les choses ont changé. Aujourd’hui mariée avec un burkinabè et de retour sur la capitale française, elle me racontait son voyage au Burkina et sa mission d’urgence. Un café noir dans un bar PMU de Belleville, et l’impression encore plus forte que notre monde est pourri.

En décembre dernier, le gouvernement burkinè a été averti d’une probable contagion grave de méningite. Un truc qui tue en 24h mais qui se soigne avec des antibio et même que l’on peut éviter si on est vacciné. Mais voilà, le Ministre de la Santé a refusé une vaccination globale qui ruinerait le gouvernement… Au lieu de ça, monsieur a préféré se fumer quelques gros cigares du côté de sa petite villa et payer à sa femme des soins hors de prix en clinique ( aux frais du gouvernement of course).
Une fois que la contagion a été avérée et que les burkinanés ont afflué aux centres de santé avec 41 de fièvre et pas d'argent pour payer des médocs, ce même ministre a (enfin) tiré la sonnette d’alarme au près de l’OMS pour obtenir des aides financières. Sauf que n’ayant pas vacciné les gens à temps, ce sont plus de 20 000 personnes qui sont mortes : des enfants, des nourrissons, des hommes, des femmes, des voisins, des cousins, des belle-sœurs. Pour rien.


4 commentaires:

Macmg a dit…

L'incompétence et la corruption des politiques en afrique dans toute sa splendeur.

snexes a dit…

Dans les civilisations dites évoluées, on calcule s'il est plus cher de vacciner globalement ou de laisser faire (quelques morts et vies brisées par ci par là).

En Afrique, le calcul est vite fait : "Laissons pourrir la situation, les pays développés nous aideront si on a des morts en pagaille sur les bras…"

Ecoeurant !

Pour la petite histoire personnelle, j'ai eu un zona à 18 ans. Le médecin m'a dit la première fois que je l'ai vu qu'il n'y avait pas de médicaments… Résultat, j'ai eu un zona carabiné ! On a fait venir le docteur car j'en pouvais plus… Et là, comme par miracle, il existait bien un médicament mais 75€ la boite, et interdiction de le prescrire aux personnes de moins de 50 ans… Au final j'en ai chié pendant un mois, j'ai des cicatrices bien dégueulasses et à chaque fois que je stresse un peu ça me fait un mal de chien (ça bouffe les nerfs le zona).

Voilà, la politique de santé dans le monde. En gros, t'es connu, t'es important on te soigne, autrement… <_<

Macmg a dit…

Quel monde de MERDE dans lequel nous vivons!

Elsa a dit…

ouais ... heureusement qu'on fait des gosses

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...