dimanche 30 mars 2008

Amsterdam is beautiful. V. Shopping.

Cinquième volet de la série consacrée à la capitale néerlandaise. Focus sur les boutiques d'Amsterdam: Friperies poussiéreuses, boutiques branchées et disquaires perdus.

Les friperies

Méga fan de friperies, je me suis régalée comme jamais depuis mon escale à Berlin. Si j'achète rarement autre chose que des bottes en cuir et des foulards dans ce genre de lieux, j'adore pourtant y humer l'odeur des vieilles fringues, fouiner et essayer tout ce qui me tombe sous la main.

Vint it Vintage - Tweede egelantiersdwarsstraat 7
Des vestes en cuir, des K7 improbables, des blousons de l'armée de l'air et des robes sixties...


Zipper - Huidenstraat 7
Lunettes psyché, blousons adidas fluo, bottes et pochettes en cuir. Un véritable temple du vintage sur trois étages et perdu au milieu des coffee shops.




Les boutiques branchées

sprmrkt. - rozengracht 191- 193
Avec les voyelles correspondantes lisez supermarket. Un loft aux murs gris qui abrite trois espaces en un. Un premier coin fringues de créateurs, un second qui propose de la déco vintage et un dernier où se mêlent les chaussures de luxe et des magazines art&design.



Laundry industry - Magna Plaza
Une boutique parfumée au dernier étage du centre commercial Magna Plaza ( un endroit à visiter: le lieu date du XIXe siècle et son architecture est somptueuse). Laundry industry est une marque de prêt-à-porter hollandaise qui mise principalement sur le pastel et les coupes sages et bohèmes. Du rose nacré pour des tissus nobles: de la soie, du voile, de la dentelle. J'y ai croisé un magnifique foulard en liberty et en soie à 20€ et un cache-coeur en dentelle anglaise à 40€

Nieuwe innoventions - Prisengracht 297
Une boutique tout en longueur qui propose des gadgets débiles: des fausses moustaches, des mygales en plastique, des Chewing-gums dans des packagings délirants, des Lomo, des cartes postales rétro ou encore des sacs en toile cirée...

Les disquaires

Malgré une fouille archéologique du net et de multiples appels à l'aide, je ne suis partie à Amsterdam qu'avec une seule malheureuse adresse trouvée par Francesco. Sur place, j'en ai croisé trois, deux étaient fermés quand je suis passée devant. Le troisième a été découvert 4 heures avant le retour.

Black beat records - Egelantierstraat 19
Velvet music - Rozengracht 40

Second Life Music - Prisengrach 366
Un vendeur absolument adorable qui essayait de me persuader que Horses était mieux que Easter. Ce dont je suis parfaitement d'accord. Sorry Patti. Cette endroit labyrinthique le long du canal offre un nombre incroyables de disques d'occasion à partir de 2€. Tout est bien classé et pourtant on ne sait où donner de la tête. Pas mal de bons gros disques rock ( Zappa, Hendrix, Janis Joplin & co ).


2 commentaires:

François a dit…

Si tu as croisé Janis Joplin, j'espère que tu m'auras ramené "Pearl" que je n'en peux plus de ne pas posséder…!

Malice a dit…

Ok c'est bon, va falloir que j'aille à Amsterdam au moins une fois dans ma vie ! :D

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...