vendredi 14 mars 2008

Et l' coqu'licot soudain s'est senti mieux


Il y a de temps en temps dans la vie des moments sans importance, mais qui marquent. Leur trace est invisible sur l'instant mais quelques années plus tard, le petit coup qu'il vous a donné est encore là.

J-4

La pluie s'écrase mollement sur le bitume froid. De la fumée grammaticale sort de mes oreilles. Priez pour que je tombe sur le roman et la fiction, sur les subordonnées et la prose, les substantifs et le morphème QUE et une version lusophone fastoche pour finir en beauté.

Titre © Boris Vian

6 commentaires:

Pierre Bourbon a dit…

Courage! :-)

Elsa a dit…

merki ;)

lamouette a dit…

je croise les doigts, je touche du bois ... !!! ;) itou pour la chups :)

chup a dit…

merci pour nous :D

Elsa a dit…

priez pour chup :D ( elle est partie à 16h de la bibli :D :D mouahahaha :D)

chup a dit…

gnagnagna....

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...