jeudi 20 mars 2008

Itinéraire de la loose

La vie est vraiment mal faite des fois. Dimanche matin, la trace de l'oreiller en filigrane sur la joue et les cheveux attachés en mode impro, je me rendais à grands pas au bureau de vote. Profitant ainsi de la lumière des derniers jours de l’hiver et de l’odeur presque printanière qui flottait.

Je secoue mes oreilles avec quelques tubes de nos amis les Clash et je pénètre dans un bâtiment qui fut jadis mon école élémentaire.
Je fais la queue derrière une permanente ratée en croquant dans une dernière guariguette quand tout d’un coup mon regard noir se pose sur le type de l’accueil. Un beau brun aux yeux noisettes, un air mal réveillé, les joues mal rasées … Génial, vous dites-vous. Oui, mais c'était sans compter sur ma chance légendaire.


1. Je ne me suis pas maquillée, fuck !
Alors qu’en temps normal, tu prends le temps de tracer une fine ligne de khôl noir sous tes yeux, de rougir tes lèvres, d’allonger tes cils noirs pour faire ta mini betty boop, là tu as zappé en te disant que merde c’était dimanche et que personne ne verrait que tu n’as pas sorti le nez de la bibliothèque en 15 jours. En plus, c’est bien connu y a que des moches vieux dans les bureaux de vote. Première erreur d’appréciation.

2. Je n’ai que ma pièce d’identité sur moi.
Tu sais, celle où j’ai 14 ans, des lunettes plus grosses que ma tête et un air niaiseux à filer la nausée pendant 15 semaines. Mais pourquoi je n’ai pas pris mon permis de conduire putain?! Là, j’ai l’air d’un alien boutonneux. Fasse qu'il ne regarde pas la photo, fasse qu'il ne regarde pas la photo...

3. J’ai ma première épreuve demain matin…
- Ne me laissez pas avec eux, venez m’aider ce soir à dépouiller les votes. Me lance-t-il avec un sourire démoniaque.
- Rhoo ce serait avec plaisir mais… demain… je passe un concours, alors je dois réviser... si, si, je dois vraiment.
- C'est dommage.
- Oui...
( Résiste à la tentation et délivre toi du mal, Elsa....... )

Une vieille me bouscule. Je prends congé du sublime trentenaire et de ses yeux hypnotisants, me faufile derrière l’isoloir puis m'en vais au vent mauvais répondant par une dernière œillade à son sourire chavirant. Le coeur lourd. C'est quand les prochaines élections???

M'aura fait chier jusqu'au bout ce connard de capes.



3 commentaires:

ninot a dit…

héhé moi aussi je me souviens avoir croisé une bien belle jeune fille aux élections présidentielles (les dernières, elle était un peu jeune la lycéenne :) )

mais dépouiller dans le 15è arrdt (ce qu'on m'avait proposé à l'époque), c'est bien gentil mais très peu pour moi (en plus c'était même pas mon école primaire, c'était celle de nos ennemis au foot :D)

m'en fout, là où j'habite (mais où je ne vote pas), l'ump fait 30%, dans tes dents Trémège, remonte dans ton 4x4

je me désinscrirai pas du 15è tant qu'il sera à l'ump

Elsa a dit…

Hasta la vitoria siempre! :D

Patrack Biteman a dit…

Ahah, quel sale allumeur, il devait au moins voter pour le MoDem.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...