dimanche 20 avril 2008

Portrait de famille

Entre une tartine beurrée et le tour du pâté de maison, je discutais récemment avec un pote de politique d'immigration. Pas follement adorateur de Brice Hortefeux mais clamant haut et fort qu'il était pour un plus grand contrôle de l'immigration.

Je sais, j'ai des potes bizarres, mais je m'efforce de m'ouvrir à autrui. Je sentais bien qu'il essayait de se contenir dans ses propos sachant à quel point le sujet est, chez moi, sensible. Et puis tout d'un coup, cette phrase mémorable sortit de sa bouche: "Oh bah on va pas recueillir toute la misère du monde, non plus. Ils ont qu'à rester chez eux et gérer leur merde eux-mêmes."
J'ai eu envie de lui faire bouffer sa Festina par les narines, mais je me suis contenue. J'ai froncé les sourcils, pensé à l'odeur du muguet frais et essayé de m'échapper dans ma tête pour ne pas avoir à me rabaisser dans quelconque semblant de réponse.
Ce genre de propos, mon géniteur n'a pas cessé de me les tenir durant mon adolescence accompagné par le cervelet de mon frère aîné. Imaginez les repas de famille. Ma mère muette, mon père laissant échapper quelques petites phrases cinglantes, me demandant la plupart du temps de la fermer et mon débile d'aîné balançant ses théories néo-nazistes entre deux bouchées de pain.
On s'éclatait à table. Et souvent j'éclatais aussi son verre d'eau à la tronche des 1m95 de mon frère.
Alors aujourd'hui, je n'ai pas besoin que mes potes me tiennent le même discours. Je tourne les talons.

Voilà, ça va mieux.

6 commentaires:

tonin a dit…

le véritable problème, c'est qu'avant, ceux qui disaient ça s'assumaient ouvertement racistes ou néonazes, aujourd'hui, une personne se définissant comme "de gauche" va te sortir ça très naturellement et maintenir que "ça n'a rien à voir avec le fait d'être de gauche ou pas, qu'il faut être réaliste".

J'arrête pas de le répéter mais la phrase complète de Michel Rocard, c'est "La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part."

Dans le genre, je viens de rentrer chez moi il y a dix minutes et j'ai croisé en plein Paris 5 minutes avant un mec qui gueulait assez fort pour être entendu à plus de 100m "encore un sale étranger ..... casse-toi dans ton pays bamboula !" et là j'ai vu le mec se barrer en courant, même pas poursuivi par le mec qui venait de se faire insulter, qui l'a regarder partir impuissant. Ambiance !

Elsa a dit…

Je ne supporte plus ça.

chup a dit…

y'en a comme ça... t'as juste envie de leur demander d'où venaient leur grands parents ou ancêtres pour leur mettre le nez dans la m...

Elsa a dit…

Bah tu sais sans chercher dans les ancêtres... mon père est arrivé clandestinement en France...

Djamel a dit…

Je ne suis pas psy, et il le faudrait car ces problemes relevent souvent de la partie du corps dont s'occupe ces docteurs (ou alors du coeur aussi, les sentiments), mais je pense que le fait que d'anciens immigres ou enfants d'immigres rejettent et s'opposent aux immigres actuels ou a l'etranger en general est un probleme intrinseque de la condition d'immigre. Je ne vais pas entrer dans de basses analyses de comptoir (au fait, combien de patrons de bar racistes a mourir alors que ce sont les noirs et les arabes, mon pere, qui claquent chez eux au PMU leurs trois sous durement gagnes) mais nous sommes tout simplement en face du syndrome du gamin qui s'est approprie un jouet, la France, et qui ne veux pas le partager. Des italiens traites comme des chiens par les francais "de souche" au debut du siecle, les ratonnades a Marseille par exemple, se sont trouves parmis les premiers a soutenir l'OAS pour une Algerie francaise. Et je suis comme toi quand j'entends mon pere, desormais francais d'origine algerienne, cracher son venin sur les africains sans papiers d'aujourd'hui. Je reste coi...

O+ a dit…

Les lois sur l'immigration sont une véritable honte. Les lois sur la justice sont une véritable honte... sur le futur code du travail, sur les nouveaux contrats, sur le démantèlement de la société laïque, de la sécu...
Les droits diminuent, la répression augmente.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...