mercredi 21 mai 2008

L'art n'a pas de compte à rendre à la morale


`

Stress, Justice. Film de Romain Gavras


Hymne à la beauté

Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
Ô Beauté ? ton regard infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

Tu contiens dans ton oeil le couchant et l'aurore;
Tu répands des parfums comme un soir orageux;
Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.

Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres ?
Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien;
Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques;
De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,
Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.

L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
L'amoureux pantelant incliné sur sa belle
A l'air d'un moribond caressant son tombeau.

Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
Ô Beauté, monstre énorme, effrayant, ingénu!
Si ton oeil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu ?

De Satan ou de Dieu, qu'importe ? Ange ou Sirène,
Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,
Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! -
L'univers moins hideux et les instants moins lourds.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal

18 commentaires:

PH a dit…

"L'art n'a pas de compte à rendre à la morale", c'est vrai, mais où est l'art dans le premier cas?

Exemple et parallèle plus que douteux à mon sens... Je ne vois pour ma part aucun point de contact entre Justice et Beaudelaire.

Ce clip n'a rien d'artistique. Dans le meilleur des cas, c'est une pauvre provocation pour palier le manque d'intérêt de leur musique, dans le pire, un clip dangereux facilement récupérable par ceux qui aiment bien amalgamer et faire croire que la banlieue se résume à cela.

Elsa a dit…

relis bien le poème et tu comprendras le parallèle Baudelaire/Gavras :)

Je ne vois pas comment tu peux prétendre de la nature artistique ou non du clip. Si tu peux en juger la qualité tu ne peux remettre en question le geste artistique intrinsèque à la vidéo.

Gavras montre en tout cas bien quelque chose si Orange mécanique est entré dans les moeurs; la question de l'ultraviolence gratuite, elle, est encore fragile.


Le clip ne stigmatise rien du tout. Ce sont juste des jeunes qui s'attaquent à des gens sur une musique nommée stress. Ce sont des jeunes: il y a des blacks, des reubeus et des blancs mais on en fait tout de suite un sujet polémique.

J'aime cette vidéo: son rythme,le grain des images, le cadrage ... après si certains voient une provoc et d'autre une dénonciation j'ai envie de dire que la beauté et le sens est dans l'oeil qui regarde...

Pierre Borbon a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
PH a dit…

Ce qui est art et ce qui ne l'est pas est un débat sans fond ni fin. Ce n'est pas à moi de le trancher. Je suis peut-être trop sensible, ce que je ne pense pas, mais ce clip m'a choqué par sa violence. S'étonner de la polémique que peut susciter une telle violence gratuite relève de la mauvaise foi quand même.

Si tu regarde bien la première scène, il s'agit bien d'un terrain vague, près de tours HLM de banlieue, pas de la roseraie du jardin du Luxembourg...

"Ce sont des jeunes: il y a des blacks, des reubeus et des blancs mais on en fait tout de suite un sujet polémique. "
Cette phrase me gène un peu dans la mesure où son sens est assez flou.

Elsa a dit…

Oui c'est une vidéo violente. Moi, elle ne m'a pas choquée plus que ça. Pas plus qu'un film américain où ça shoote au revolver dans tous les sens aussi gratuitement que cette vidéo ...

Ils sont dans un terrain vague et alors? La violence quand elle est mise en scène en banlieue c'est mal? mais ailleurs c'est pas grave?

Tout le monde n'a vu dans cette vidéo que des jeunes noirs et des arabes qui foutent le bordel un peu comme TF1, Nadine Morano et Nico 1er l'apprécient pour remonter leur côte. Je ne suis pas d'accord. C'est comme si on avait reprocher à Kubrick que son héros soit Blanc. Comme si de fait on l'avait accusé de faire du nazisme... Qu'est-ce qui est choquant au juste? La violence gratuite ou que ce soit des jeunes de banlieue qui soient violents ?

PH a dit…

"Ils sont dans un terrain vague et alors? La violence quand elle est mise en scène en banlieue c'est mal? mais ailleurs c'est pas grave?"

Dans tous les cas, voir des gens s'en prendre plein la tronche me choque. Regarder une scène de torture me choque. D'où que provienne la violence. C'est la violence montrée comme ça qui me pose problème.

Ensuite, si je cite le terrain vague de banlieue, c'est pour répondre au fait que tu dis que cette video ne stigmatise pas la banlieue alors qu'elle représente clairement des jeunes de banlieue.

Tu as écrit "Le clip ne stigmatise rien du tout. Ce sont juste des jeunes qui s'attaquent à des gens sur une musique nommée stress."
Le clip fait quand même bien voir qu'ils viennent de banlieue et dans la tête du réalisateur, il ne montre pas "juste des jeunes".
Derrière toute mise en scène, il y a un regard, une idée. Je me demande juste ce que veux dire le réalisateur qui met en scène cela et je me permet de m'en inquiéter quand je me dis que ça peut être vite repris par n'importe qui.


Enfin, c'est, selon moi, un peu simpliste de comparer Orange Mécanique et le propos de Kubrick dans son film avec ce clip de 6minutes 30.

Elsa a dit…

En même temps ça s'appelle la catharsis... Aristote en parle très bien dans La Poétique :)

( la première scène est en banlieue la suite dans le métro parisien donc bon... je veux pas être de mauvaise foi mais l'argument peut être retourné )


La vidéo illustre très bien cette musique stridente nommée Stress. Y a t il autre chose à y voir? Quel est le but d'un vidéo clip a priori?

Tu parles de la "tête du réalisateur" or il n'a pour le moment donné aucun sens aux images tournées. Toute interprétation est libre, c'est aussi ce que j'apprécie. Il a peut-être tout simplement voulu être illustratif, c'est peut-être une critique de la violence, peut-être pas.

PH a dit…

Catharsisons alors.

N'empêche, je suis pas fan.

Je préfère Beaudelaire à Justice.

K-rla a dit…

commence par bien l'écrire alors le BAUdelaire :-D

PH a dit…

Oups...

:-o

Anonyme a dit…

Cher ph,
J'abonde totalement dans ton sens. Il convient même de préciser que la musique de Stress ne provient même pas de leur propre cru, puisqu'ils ont remixé le début du Mont-Chauve de Moussorgski !
Je ne pourrais considérer ce morceau comme une "oeuvre" d'art, que dans la mesure où cela me fait réagir. Et provoquer des émotions, ou des réactions, est, je crois, le propre des artistes.
Chloé

Anonyme a dit…

"Une nuit sur le Mont-Chauve". Désolée pour l'erreur du titre. À écouter tout de même, c'est particulier !
Chloé

Elsa a dit…

En tout cas, ils ont de belles références.

http://www.youtube.com/
watch?v=8zaAo2PVYV8

Merci Chloé !

la fille qui laisse des commentaires stupides a dit…

J'aime pas Justice. J'aime Baudelaire, j'aime Moussorgski. Et les débats sans fin, je les fuis. Voilà, ça , c'est fait. Bon, il arrive quand le billet suivant? ;)

PH a dit…

Moi j'aime le débat. Parce que ça fait bouger les neurones et ça évite de s'endormir. Le, consensualisme, c'est la fin de la liberté.

Vive le débat, vive l'échange des idées !

CheSh a dit…

ah ce clip... Ca fait un petit mois que je le vois tourné et je suis toujours friand des debats qu'il donne a chaque fois.
Si mes souvenirs sont bons, le gus qui filme fais parti de kourtajme , un collectif de realisateurs comprenant vincent cassel entre autres (je crois que c'est eux qui ont fait le film "la haine" mais pas sûr).
Alors ma première impression a la vue de ce clip: c'est beau! je suis entierement d'accord avec toi Elsa, la qualite des images, le grain, la mise en scène. L'enchainement rapide des images, les gros plans, les inserts, tout est fait pour créer une dynamique et un effet de "stress" qui colle plutot bien à l'ensemble. J'aime aussi assez cet aspect documentaire (ou un de leur pote qui filme, je ne suis pas sûr d'avoir bien compris), très "dans l'action". Bon apres c'est un genre particulier, on aime ou pas mais ca change des facons de filmer plus traditionnelles.

Après, c'est vrai que si j'admire vraiment ce montage, cette facon de realiser, je ne peux m'empecher de dire que personnellement ce clip m'a géné aux entournures parce que justement je ne saisi pas bien l'idée, le point de vu du realisateur (mais en a-t-il vraiment un? surement me dit-on vu les protagonistes. je prefere continuer a me questionner).
Bref j'aime beaucoup mais je pense que cet oeuvre provocatrice peut en effet comme le dis ph provoquer des amalgames et j'avoue que j'aurais ete pour un peu plus de mixite social dans le choix de la bande (on depasse les quotas des films americains la :D). Apres c'est peut etre moi qui n'ai pas vraiment fait attention a la vid (y a que des blacks et rebeu pour les casseurs dans cette vid ou c'est moi?)

PH a dit…

Kourtrajmé production est le nom exact. Par contre, ils n'ont rien à voir avec La Haine, film de Matthieu Kassovitz dans lequel VIncent Cassel joue. Ces deux derniers sont juste les parrains de Kourtrajmé production collectif dont sont membres Kim Chapiron, Romain Gavras et Toumani Sangaré.

Dans le clip, ce n'est pas un de leur pote qui film mais une équipe de journalistes on dirait puisqu'à la fin on voit même le preneur de son prendre feu et le cameraman à terre à qui on lance un "ça te fait kiffer de filmer ça, fils de pute!".

Anonyme a dit…

Pour conclure, je vous conseille tous d'aller voir sur youtube le dessin animé de Walt Disney, fait dans Fantasia, avec la musique du Mont-Chauve. C'est brillant, et terrifiant. On ne dirait pas du Disney. Je me demande si à l'époque (1940 env.), on a réagi aussi violemment à cette projection que maintenant avec Stress ;) !

Chloé

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...