vendredi 13 juin 2008

"Nous étions faits pour être libres

Nous étions faits pour être heureux."
Disait Louis à Elsa.

Des fois tu es colère contre ta vie. Tu la trouves merdique, ta vie. Tu voudrais qu'un arc en ciel se balade au-dessus de ta tête. Tu voudrais que les nuages se colorent de rose à la vue de ta silhouette. Tu voudrais que les macarons Ladurée culminent à 2 calories et soient bourrés d'amphet. Tu voudrais croquer le petit brun là devant toi caché derrière ses lunettes.
Mais nada.
Ta cousine a oublié qu'elle t'avait déjà demandé trois fois si tu venais accompagnée à son mariage. Et en plus ton autre cousin, qui se marie lui aussi, décide le même jour de te poser la même question. Le bureau de Budapest décide enfin de te rappeler mais une fois que tu as réussi à te faire une raison et que tu as fait tes vœux d'affectation pour l'an prochain.
Des fois, tu la détestes ta vie. Tu la détestes parce que tes parents ont décidé de cesser de t'aimer comme ça du jour au lendemain et qu'ils ne sont pas les seuls. Tu la détestes parce que les gens que tu aimes partent, c'est comme ça. Que certains ne reviendront pas. Jamais. Tu la détestes parce que tu la voudrais autrement. Ou en tout cas pas comme elle est. Parce que tu fais la fille forte mais que les coups tu les prends en pleine gueule. Qu'ils font mal et qu'en plus ils sont souvent indélébiles.

Alors tu te saoules de musique, tu la mets aussi fort que possible, si fort que tu voudrais qu'elle explose tout à l'intérieur de ton corps. Et tu espères encore un peu au fond de toi que les paroles changeront ta vie.

6 commentaires:

Dosadi a dit…

bah alors Zaza ? un coup de déprime ?
faut pas !
un gros poutou !

chup a dit…

tout bénéf :)
si tu as le concours, alors fuck the parents and everybody,
si tu ne l'as pas : Hello Budapest! hello les hongrois ;)
Bonjour la nouvelle vie, dans un cas comme dans l'autre! :D

Anonyme a dit…

Elsaaaaaaaa

la comète a dit…

"Tu voudrais être aimée? Donc que ton coeur ne s'écarte de son sentier présent! Etant de tout point ce que tu es maintenant, ne sois rien de ce que tu n'es pas. Ainsi, pour le monde, tes nobles façons, ta grâce, bien plus que de la beauté, seront un thème sans fin de louange; à l'amour, un simple devoir."

E.A.Poe, à F.-S.O.

G, après une absorption massive d'algues a dit…

Et quoi qu'il arrive chouchou... Budapest ou pas, Capes ou pas... Moi, je t'aimeeeeeeeeee!!!!!!!!!!!!

Elsa a dit…

moi aussi je t'aime ma G. Tu es mon Nord, tu es mon Sud ... :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...