dimanche 20 juillet 2008

Happiness only real when shared


En revenant de l'Aveyron, après avoir passé deux heures le nez collé à la fenêtre les cheveux au vent, je me suis dis que je n'étais pas au fond qu'un rat des villes, que l'immensité des montagnes, le vert profond des forêts et les rivières sauvages, c'était bien aussi. Et comme la hasard fait bien les choses, dans le second train qui me ramenait chez moi, j'ai décidé de laisser mon bouquin du moment pour regarder le dernier film de Sean Penn: Into the wild.

Christopher McCandless est un étudiant brillant qui vient d'obtenir son diplôme. Rejetant les principes de la société moderne, il décide de partir sur les routes. Il brûle ses papiers et une partie de ses économies. Il part en voiture vers le sud des États-Unis lorsque lui vient l'idée d'aller en Alaska. Il y découvre les montagnes enneigées et se réfugie dans un bus abandonné. Il y passera cinq mois. Cinq mois de solitude, de compréhension de la nature et de l'être humain.

Si vous l'avez manqué au cinéma, je vous conseille vivement de le voir en DVD. Je suis restée bien 15 minutes les yeux dans le vide une fois le générique de fin fini tant ce film m'a bouleversée autant esthétiquement qu'intellectuellement.

Voilà c'était mon conseil du jour, maintenant je vais aller dormir et reposer mon foie.

2 commentaires:

o_O a dit…

est-ce possible d'en savoir plus sur le bouleversement intellectuel? pour ma part, meme si c'est un film absolument magnifique j'ai trouve les idees assez attendus.. et du coup je ne suis pas bien rentré dedans.

Elsa a dit…

Bah disons que le film est tombé au bon moment... je suis un peu dans ma période larguez les amarres ! Fuck au matérialisme. Marre d'être aliénée par la super-communication: internet, facebook, téléphone portable & co.
Je suis en train de revendre des paires de pompes que j'ai mises trois fois, je vide ma penderie, je me détache petit à petit de ce que je juge dans un premier temps superflu... y a du travail.

Oui les idées sont attendues c'est vrai et le mec est dans une espèce d'extrémisme effrayant mais je crois qu'on a tous un peu ce côté Jack Kerouac en nous, du coup je crois que ça fait vibrer notre coeur de robinson crusoé.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...