vendredi 18 juillet 2008

In the dressing room


Ne crois pas que je ne pense plus à toi.
La nuit, je m'enroule dans ton pull en me souvenant de nos étreintes. Il faisait très chaud ce jour-là. Les rayons de soleil perçaient les nuages qui s'agglutinaient pour nous voir. Je fermais les yeux très fort et je voyais des étoiles. Aujourd'hui, il neige contre mes volets. La rue est déserte. Les gens soufflent des bougies, ils mettent de la cire partout. Ils ouvrent des cadeaux. La pluie claque sa haine contre les tuiles. Tu sais nager le papillon ?
Ne crois pas que les minutes passent vite.
Elles s'écoulent lentement. Doucement. Tranquillement.
Hier, j'ai rêvé que tu portais un costume. Je marchais dans Rome. Les ruelles se mélangeaient entre elles. Il y avait un fin voile de pluie qui recouvrait mes sandales. Tu te rappelles de l'odeur du métro ? Du bruit entre chaque station? Du regard des lecteurs? De ta main dans la mienne, timide et introvertie. Le film était bien, merci. Fais moi la bise, c'est tellement mieux.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...