lundi 25 août 2008

Hongrie / J-2

J'ai vraiment hâte de partir. Je suis super excitée, je saute comme Tigrou sur sa queue à ressors et chante comme Baloo le ventre plein. J'ai tellement la banane, z'imaginez pas. C'est tellement trop facile de dire au revoir aux potes, de partir de chez soi, de faire ses bagages, d'assumer ses décisions. Les doigts dans le nez et le nombril à l'air comme on dit. Je suis irremplaçable, j'ai absolument pas du tout peur qu'on m'oublie, qu'on m'aime moins, de louper un tas de trucs. J'ai zéro peur d'avoir le blues et la saudade une fois en Hongrie. Parce qu'évidemment je ne pars pas seule, je vais dans une ville que je connais déjà, qui est aussi grosse que mon Paris, je parle hongrois mieux que français et puis surtout je pars faire un boulot que je connais sur le bout des doigts et que je maîtrise à fond.

Moi terrorisée ? Jamais.

4 commentaires:

Malice a dit…

Je t'envoie des tonnes et des tonnes de courage ! J'imagine que ça doit être difficile à assumer, maintenant que tu te retrouves au pied du mur mais.. tu vas vivre une expérience complètement exceptionnelle et je suis sûre que tu vas gérer tout, même si quelques périodes de doutes ne sont pas à proscrire !

Courage et profites à fond !
Tu nous donneras des nouvelles hein ?

Francesco a dit…

Bonne rota! Não existe nenhuma más experiências, que experiências, e aquilo que não nos mata nos torna mais fortes, É como dizer-lhe que volte baraquée! Ciao Bella… ;)
F.
(Google est mon ami, mais je dois avouer que je ne suis pas certain de sa traduction Franco-portugaise !)

schlum a dit…

Ton guide est imprimé, tu n'as plus aucune excuse :P

:)

Elsa a dit…

Merci les petits loups !

@malice: j'essayerai de blogger min une fois par semaine :)

@francesco: j'adore cette traduction :) tu fais dans le Nietzsche en tout cas :)

@Schlum: merci l'ami :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...