mardi 30 juin 2009

J'adore Pale Horses de Moby

Il y a des mauvaises journées. On se réveille trop tard et recouverte de perles de sueur. On a mal dormi. Il a fait trop chaud. On marche sur des miettes en voulant atteindre le frigo, vide. Le shampoing vous coule sur les yeux déjà bien rouges de fatigue et le mascara colle aux cils. On tire sur la brosse et on manque de se crever un oeil. Du coup, il faut tout recommencer et pour cela, il faut une toile blanche. On se démaquille, on recommence. On perd un quart d'heure avec ce supplice du monde moderne.

Il y a des mauvaises journées. On fait tomber son vélo en fermant la porte du garage. Une vieille étourdie manque de vous faire voltiger dans les airs parce qu'elle regardait les nuages en traversant la rue. On est à deux doigts de se payer le pot d'échappement d'un bus Air France en voulant tourner à gauche. On morfle. On se dit que ça va aller mieux parce que là c'est trop drôle quand même toutes ces merdes qui s'accumulent.

Et parce que les mauvaises journées sont souvent perverses, elles s'amusent de vous. La réponse à un mail très attendu est mauvaise, le messie recule l'avent, l'appartement (dans lequel quelqu'un d'autre que vous (mais bien sûr) met le bordel) ne s'est pas rangé tout seul dans la journée. On désespère.

Puis il fait trop chaud, la sueur se mélange à la pollution. On colle. On sent mauvais. On a envie de vivre sous une cascade d'eau fraîche.

Et soudain, un peu comme dans les films de Walt Disney, un rayon de soleil perce la grise mine. Et en fouillant sur l'ami google, on tombe sur les photos des paysages qu'on s'apprête bientôt à fouler. On oublie tout. On clique. On re-clique. Et la vie redevient belle.


Madeira


Trois semaines... trois semaines... trois semaines...

4 commentaires:

moi a dit…

c'est le jeu ma pauvre Lucette :)

Elsa a dit…

Et oui... Un jour blanc, un jour noir!
Demain ce sera blanc !

Barack a dit…

Yes you can !

G a dit…

Aaaaaaaaaaaaaaaaaahhh !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...