lundi 20 juillet 2009

Dans ma boule de cristal

Il y a bien tout plein de choses que je n'aime pas chez moi. Il serait bien superfétatoire d'en faire ici la liste. Non seulement parce qu'un blog ce n'est pas sensé remplacer une séance de psychanalyse et puis aussi parce que cela peu devenir vite pénible de lire une énumération de reproches sibyllins. Et pourtant, en commençant ce billet, je pensais à ça. À cette chose que je n'aime pas du tout chez moi en cet instant X.

Et cette chose, je l'appelle communément "mon inepte recherche de la vérité". Ce besoin voire cette croyance que j'ai dans la maïeutique de la conversation. Je dois avoir un côté socratique pour que mes conversations avec mes amis, mes copains et mes potes deviennent pour moi un espace de recherche de la vérité. Comme si, mon interlocuteur se changeait au fur et à mesure en voyante extralucide. Alors? interroge mon regard. Tu en penses quoi ? Il a dit ça mais en fait il voulait dire ça, non?
Peut-être est-ce une tare de linguiste que de se mettre à décortiquer le squelette de la syntaxe de l'autre pour en lire les pensées profondes et les intentions cachées ? Il a apposé un S à bisou. Il m'a dit "coucou" au lieu de "bonjour". Il a oublié la négation. Il a écrit plusieurs points d'exclamation à la suite...
Un vice ou bien juste un besoin impétueux de se sentir rassurée? Chercher des réponses dans le marc des gestes et des paroles d'autrui. Sachant tout de même quelque part au fond d'un neurone que personne ne détient de vérité et qu'il n'est même pas dit qu'elle existe.

Mais je recommence inlassablement ma danse de questions cherchant chaque fois un peu plus la riposte qui me siéra le mieux. Celle que je croirais être indubitable. Vaine tentative.

2 commentaires:

Dosadi a dit…

allo Sigmund, c'est pour une urgence ! loool

n'empêche, je suis un peu pareil ! On tente de trouver des petits détails pour se rassurer :)

Bisousss :D

Elsa a dit…

Je sais, ça me fout les boules moi aussi ! :D

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...