lundi 28 septembre 2009

ça quizz

Parce qu'il faut bien trouver de quoi s'occuper pour le club de français, avec Céline nous avons imaginé un quizz sur nous pour divertir les élèves en faisant du franciaul.

Voici mon quizz, essayez donc de jouer pour voir !



1- Comment s 'appelle le papa d'Elsa?

a- Frédéric
b- Manolo
c- José
d. Gabor


2- Elsa a longtemps travaillé ...

a- au magazine ELLE
b- à l'Ambassade des USA
c- comme cycliste du Tour de France
d- comme fromagère dans les Alpes


3- Le dimanche soir, Elsa aime:

a- regarder le journal TV et fumer une clope
b- lire en buvant un thé
c- faire de l'aérobic sur ABBA
d- courir le 100 m


4- Quelle est la boisson préférée d'Elsa?

a- un coca bien frais
b- un pastis voire deux
c- du jus de grenouille
d- de la liqueur de café pure

5- Elsa est passée à la TV hongroise la semaine dernière parce que:

a- c'est une star du cinéma français
b- elle a été choisie dans la rue pour jouer au loto
c- elle est recherchée par la police
d- elle se présente aux élections

6- En France, Elsa était:

a- journaliste
b- espionne pour le KGB
c- professeur de russe
d- collectionneuse de timbres


7- Cet été, Elsa a nagé :

a- dans le sud de la France
b- a Madeira
c- dans l océan indien
d- a la piscine municipale

8- Comment Elsa est-elle arrivée en Hongrie ?

a- par hasard
b- parce que son cousin est de Debrecen
c- parce qu'elle adore le goulash
d- pour devenir professeur de français


9- Le rêve secret d'Elsa c'est:

a- de manger des araignées
b- de porter une robe Chanel
c- de devenir moine
d- de faire le tour du monde


10- La devise préférée d'Elsa.

a- faut pas trop se fatiguer
b- le monde appartient a ceux qui se lèvent tôt
c- qui dort dine
d- carpe diem

dimanche 20 septembre 2009

New hair cut New bike New life

Mes petits amis,
Comme il y a environ 2 ans, je revis. Et je revis grâce à qui ? Grâce à lui:


Et oui ! Mon joli nouveau vélo que j'ai racheté à une très gentille Hongroise pour 20 000 FT ( soit 70€). Avec lui, j'ai fait une balade de 3H dans la ville et ses alentours. Alors maintenant un bon thé et au dodo !
Va falloir lui trouver un prénom !

samedi 19 septembre 2009

10.



10.


1. J'adore l'intro du remix de Jacques Lu Cont de Silver Screen de Felix DaHousecat. Bon après ça part un peu en couille techno mais le début est nirvanesque. 2. J'ai tellement de chance que quand je pars, il arrive. Alors que je pars tôt pour justement ne pas le croiser. 3. Du soleil et de la fraîcheur, j'aime décidément la météo hongroise automnale. 4. J'aime bien les paroles de The Ghost de James Yuill. 5. Les abeilles ne me laissent plus tranquille. Mon shampoing doit sentir la lavande ou un truc très additif; ou bien je suis faite de miel. Je ne sais pas. 6. Un élève m'a convaincue de chanter avec lui une chanson de Joe Dassin pendant les Journées Françaises d'Eger. Me faudra bien 5 verres de palinka pour faire ça. Au soleil, sous la pluie.... 7. Je suis la reine des tics de langage. En ce moment je ne cesse de répéter: that's make no sense. Allez comprendre pourquoi. 8. 6 kilos de perdu en 20 jours, c'est mon père qui va être content. 9. J'ai un beau vélo ! ENFIN ! Je vais pouvoir rire au nez du bus 14 qui passe à 24h02. 10. Tous les oiseaux du point du jour chantent l'amour... badam badam ba.


vendredi 18 septembre 2009

La musique dans la peau !

Cette semaine, la place principale d'Eger est le théâtre de festivités diverses: théâtre-musique-gastronomie... un truc avec les Carpates (si j'ai bien compris). Et demain soir, une soirée, trois concerts dont le groupe Kerekes band qui va faire vibrer les murs de l'église des Frères mineurs. Ce groupe d'ethno-funk assez connu en Hongrie et originaire de ma ville d'adoption ! Et moi, j'aime bien...



Kerekes Band



Depuis Eger, notre correspondante en Hongrie.
Dont vous pouvez admirer le magnifique sourire et surtout la coupe de cheveux made in Hungary ! Et oui, j'ai surmonté ma peur et je suis allée avec une de mes élèves me faire couper près de 6 cm de cheveux. La coiffeuse avait trois types de couleurs sur la tête mais je suis restée quand même et je suis plutôt satisfaite du résultat. Bon, là y avait du vent et tout mais d'habitude je me coiffe le matin !

mercredi 16 septembre 2009

Montagnes russes


Au pays du paprika, le moral danse la lambada. Un jour ça va, un jour ça va pas. Et je fais des rimes avec ça !
Halte à la parlotte, place aux images. Ce week-end, j'étais à Gyöngyos pour la fête des vendanges. ( Gyöngyos se situe entre Budapest et Eger, environ 1h de voiture de chez moi). C'était beau, on a mangé une glace au lieu de goûter le vin, mais bon boire ou conduire, il faut choisir. Toujours est-il que même si le folklore hongrois me colle des boutons pour x raisons, j'ai apprécié de sortir l'appareil et d'immortaliser les couleurs en ce joli été indien.



jeudi 10 septembre 2009

Back to school !

Après une première semaine assez difficile avec des filles blondes qui font des coups bas, des mecs idiots qui ne savent pas ce qu'ils veulent, des nouveaux collègues qui ont l'air (au premier abord) moins drôles que les précédents; le ciel est de nouveau bleu.
C'est assez étonnant de voir à quel point tout est une question de temps. Avec le temps comme dit Léo, on lèche mieux ses blessures et on apprend à les faire moins douloureuses.
Il faut savoir où chercher les dernières ressources d'énergie, certes.

Cette semaine était donc la reprise officielle des cours. Le réveil à 6H30, les cahiers dans le cartable, les stylos dans la pochette vert pomme et la montre qui serre le poignet.
Cette année, j'ai demandé à avoir une classe à moi toute seule. Je suis donc l'unique prof de français d'une classe de terminale bilingue en anglais. Il sont 7 et c'est avec eux que je vais boire des bières devant les matchs de foot. Imaginez donc comment se passent les cours... Vous imaginez mal. Ils se passent bien, dans la concentration silencieuse et le respect. Ils écoutent, participent, posent des questions et essayent même de communiquer dans ma langue.

C'est dire si les théories qui veulent que le prof reste sur son estrade engoncé dans son tailleur gris sont fausses.

Pas de masque devant mon tableau noir, je suis moi-même. Je fais des blagues pourries, je prononce mal l'équivalent hongrois de "restez silencieux" et ça les fait rire. Et un cours de français où on se marre, c'est un cours pendant lequel on s'emmerde moins.

Enfin j'espère.

vendredi 4 septembre 2009

End of the day

Je regarde le ciel au dessus de ma tête et comme hier, il n'y a qu'une étoile bien collée à la lune. Des nuages. Le bruissement des feuilles entre elles. Le pas circonspect sur le bitume chaud. Rien de grave avait dit Justine Levy. Et sur le banc en chêne sur cette place éclairée, les éclats de rire de l'après-midi fissurent encore le bois.

mercredi 2 septembre 2009

Pas d'internet, beaucoup de soleil, et un appétit d'oiseau

Pour se consoler des chagrins divers qui ne se soignent qu'avec le temps, j'ai établi un TOP 5 des trucs qui aident. Faut bien ça quand on souffre loin de ses amis et de son pays d'origine.


1. Écouter en simultané avec son meilleur pote : Via Con me de Paolo Conte.
Via, via, vieni via di qui,
niente pi ti lega a questi luoghi,
neanche questi fiori azzurri
via, via, neache questo tempo grigio
pieno di musiche e di uomini che ti son piaciuti,
Its wonderful, its wonderful, its wonderful
good luck my babe

2. Se réveiller avec Le Tigre, DMC ou bien M.I.A. D'ailleurs vider l'ipod de toute chanson vaguement mélancolique.


3. N'être chez soi que pour dormir. Sortir donc, en évitant les lieux épineux et les personnes indésirables. Conséquence directe: ne plus réflechir, parler, boire, rire.


4. Appeler ses amis, écrire à ses amis, penser à ses amis.

5. Blinder son emploi du temps. Séance piscine, cours de pilates, 25 heures de cours, week end à Budapest, Miskolc, TiszaFüred....



avec ça, je vais résister à la saudade et à l'amertume franco-hongroise.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...