mercredi 30 décembre 2009

Le mur de fer des monogrammes

L'autre jour avec mon amoureux, on se prenait la tête sur l'iphone. Côté hongrois, on ne comprenait pas l'engouement pour le téléphone Apple, côté français on s'extasiait par la technologie et le design...
Alors tandis que monsieur pensait qu'il était inutile de mettre autant d'argent sur du superflu surtout quand il s'agit d'en faire une vitrine, madame rêvait de télécharger des applications débiles.

De fait, en expliquant au Magyar que je ne rêvais pas d'un iphone pour le mettre à mon cou et le montrer à tout le monde en courant toute nue autour d'un stade, je me suis rendue compte qu'on pouvait classer les gens en trois catégories. Ceux qui aiment les monogrammes, ceux qui les abhorrent et ceux qui s'en tapent comme de la main de Thierry Henry.
J'avoue avoir toujours eu du mal à comprendre les fans de sacs Gucci tant le GC est imposant et tant le design de la maroquinerie est absente.
Alors est-ce le graphisme du monogramme qui attire ou le fait de prouver par deux lettres que l'objet coûte un bras ?
Qu'est-ce qui dans le luxe incite à l'exhibition?

Vous avez trois heures.


4 commentaires:

Anonyme a dit…

"inutile de m'etre" ? pouf pouf :-)

Elsa a dit…

règle numéro 1: faire une seule chose à la fois :D
règle numéro 2: se relire avant de publier :D

Anonyme a dit…

Tes lecteurs ne font que regarder tes moindres faux pas orthographiques, c'est LOURD :D

Elsa a dit…

au moins comme ça je corrige !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...