jeudi 8 juillet 2010

Mettre de l'eau dans son vin

J'adore l'eau pétillante le matin. Plus elle est froide plus j'aime. Les bulles éclatent sur ma langue comme des petits feux d'artifice anesthésiants. Y a un tas de trucs que j'aime, et cette multitude de détails rendent la vie plus belle.

Avant, quand je ne mesurais que quelques centimètres je me disais qu'il n'y avait pas de raison de ne pas avoir ce dont on avait envie. Je devais avoir été Américaine dans une vie précédente parce que vraisemblablement ce n'est pas mon éducation qui m'a fourré ça dans la tête. Toujours est-il que je passe tellement de temps à mettre de l'eau dans mon vin, à prendre du mascara Bourgeois alors que je veux du Givenchy, accepter un boulot nul pour rester à Budapest, que parfois j'ai des crises. Gy les appelle "mes crises de Princesse". Une sorte d'obstination frénétique sur un truc très con.

Comme m'obliger à faire l'intégralité de mon trajet à vélo alors qu'il fait 35°C, que l'indice de pollution est à son top et que le chemin se finit par une côte immonde.
Comme ne pas avoir d'eau chaude, et passer 1 heure à remplir des casseroles pour me faire un bain chaud.
Comme ne pas aller me coucher avant d'avoir fini un article, l'avoir relu et changé de place chaque virgule.
Comme attendre le bus pendant une heure sous prétexte que ce serait quand même con d'avoir attendu pour rien.

Parce que parfois on a tellement l'impression qu'on ne contrôle rien que c'est juste bon d'aller au bout de son caprice, même s'il est inutile.


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...