mardi 30 novembre 2010

Si le café fume, c'est bon signe

Le temps trace des sillons sur notre visage. Ceci n'est pas une légende.
Cette semaine ma très bonne amie A. est venue me visiter comme dirait les élèves Hongrois. Après un petit tour de la capitale, plusieurs trains vers l'est puis vers le nord, nous sommes revenues sur Budapest. Le marché de noël a dû réveillé la neige parce que du coup on a été envahis tout le week end. Pas facile facile de manger une saucisse et de boire du vin chaud sous une tempête de neige.
Toujours est-il que dans nos moments de paresse et de il-fait-trop-froid-dehors-restons-au-chaud, nous avons eu la bonne idée de regarder des vidéos réalisées en 2005-2006.
Et là, drame de la femme moderne bientôt trentenaire: "Dis donc, j'avais pas de rides..." Car oui, mesdames et messieurs, j'avais vraiment l'air plus jeune et pas que sur ma pièce d'identité.
Alors quoi ? On vieillit vraiment en fait ? Un jour, j'aurai des cheveux gris et des pantoufles fourrées en laine de mouton. Merde, j'ai déjà les pantoufles. Le début de la fin je vous dis....

dimanche 7 novembre 2010

les lumières s'allument dans les chaumières

Quelque part entre le goudron humide et les feuilles roses, l'automne s'installe. On se prépare un thé chaud, on y trempe une cuillère dégoulinant de miel, les chaussettes font des ressorts au niveau des chevilles. Inutile de dire qu'à ce moment-là de l'année rien ne peut me séparer de la chaleur duveteuse de mon lit.
J'adore les dimanches pour ça, surtout les pluvieux et froids. La buée recouvre la vitre de la chambre, les marcheurs s'activent pour rentrer chez eux et échapper aux engelures.
J'aime le rythme lent et sourd des dimanches après-midi. La tristesse qui en découle, la douceur qui s'en dégage.
J'aime le contraste épuisant du lundi matin. Le réveil qui sonne, et résonne; l'empressement dans la salle de bain, l'eau qui goutte de la brosse à dents.

samedi 6 novembre 2010

Ça danse dans les rues

J'ai commencé à prendre des notes et à gribouiller au pinceau dans un cahier pour le projet livre d'enfants que j'ai avec deux de mes collègues. Et du coup, j'ai cherché sur utube des chansons entraînantes pour me motiver devant la page blanche.

Conclusion édifiante: les clips vidéo où des gens dansent en masse avec vue surplombante sur la ville fait un tabac.

Démonstration.

Kylie Minogue à Los Angeles



Katy Perry à Budapest




Qui a dit que les villes n'étaient que des décors ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...