samedi 30 avril 2011

L'oeil dans la fleur

Il y a quelque temps, je suis allée promener mon appareil photo au jardin botanique de Budapest. Un jeune jardin encore en création mais qui sent bon la fleur fraîche. Les cerisiers étaient en fleur et le temps suffisamment bon pour pouvoir s'allonger de tout son long sur l'herbe verte à observer les nuages passer. 






jeudi 28 avril 2011

10. Qui a vu passer le mois d'avril ?

Ce mois d'avril a été riche en péripéties.  
1 J'ai posé ma démission et prévu de rentrer définitivement en France autour du 10 juin en voiture avec une copine. Un petit périple avec un autoradio qui va grésiller. Une décision difficile à prendre mais qui devait être prise. Home Sweet Home me revoilà !  2 J'ai été un week-end en Slovénie avec des collègues et souffert du manque d'organisation d'Eurolines. Une nuit à la belle étoile en attendant un bus sans cesse retardé, heureusement que j'ai encore l'esprit aventurier de mes 15 ans et que la capitale Slovène est belle. 3 Je suis partie bronzer, écrire et photographier en Croatie pendant une semaine et vu des paysages à tomber... Zagreb et son modernisme calme, Dubrovnik et ses remparts d'autrefois, Split et son eau turquoise... 4 J'ai ré-ouvert Playhouse pour y poster mes photos et autres petits articles. 5 Et tadaaaam ! Je suis passée de l'autre côté pour Lense. Un site sur la photo fait d'enthousiastes et d'érudits. Nouveau membre de l'équipe, je suis, je vous l'avoue volontiers, un peu intimidée pour le moment. 6 J'ai fini de lire le roman épistolaire L'amour est à la lettre A de Paola Calvetti et je suis mitigée. Mes doigts se collaient à la guimauve de certaines lettres mais la plume fine et poétique de madame Calvetti m'a convaincue de finir. 7 Je suis accro au son pop de West Indian Girl, un petit groupe californien découvert sur la bande son de L word. 8 J'ai acheté un sac à István Esztány que j'avais rencontré au marché du design hongrois WAMP. Ce n'est pas l'Alexa de Mulberry mais il est unique. J'ai choisi la doublure, le cuir et la forme. Il m'a promis que son site serait bientôt en anglais, et si le style vous plaît, vous pouvez toujours lui écrire un mail. Il expédie ses sacs jusqu'au Danemark !

 
9 J'essaye d'apprendre par cœur les paroles de la chanson Friday de Rebecca Black, mais c'est dur. J'ai toujours eu du mal avec la poésie surréaliste.  10 et pour finir je me suis inscrite dans une salle du sport (!) et je suis droguée au vélo elliptique, c'est mal. 


lundi 18 avril 2011

Shiva, c'est moi

J'aimerais poster davantage, mais l'éparpillement est mon talon d'Achille. Mes 100 idées par minute font disparaître le temps entre mes doigts. Je prépare mon voyage en Croatie alors que je n'ai même pas eu le temps encore de trier mes photos slovènes, je rentre à 4h du matin alors que je dois me lever à 8 pour quelques longueurs en piscine...Des piges pour Bazardages et d'autres en écriture pour pour pour...vous verrez bien!   Moi qui avait peur de ma relative mollesse hivernale, je suis contente que le printemps réveille mille projets et de nouveaux horizons.
Promis demain, je vous raconterai ma première lettre de démission en hongrois, mon retour parisien, mon voyage à Ljubljana et ma haine profonde pour Eurolines.

Plus que quelques jours avant Zagreb !

dimanche 3 avril 2011

Du haut de ma colline à Buda

Mesdames et messieurs, depuis hier j'ai changé de rive! Comme vous l'avez déjà appris dans ces mêmes pages, Budapest c'est deux anciennes villes collées: d'un coté les collines de Buda et de l'autre le plat de Pest, séparées par le tumultueux Danube plus volontiers gris que bleu. Le centre-ville se trouve à Pest, il n'y a guère que trois stations de métro sur Buda.
Bref tout ça pour dire qu'après avoir passé 9 mois en plein centre ville, j'ai bougé  pour 3 mois de l'autre côté; là où les familles promènent leur chien et les petits vieux se tiennent par le bras. Là où mon coloc bruyant et sale n'est plus qu'un vieux souvenir, là où je peux écouter Bowie sans entendre des cris stridents, là où la cuisine ne sent plus l'huile de tournesol chaude, là où je n'ai pas à supporter la vue d'un pré-pubère en slip.
Un appart lumineux et calme.
Pour moi, le paradis.





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...